39 articles avec social

Fin annoncée de la grève des éboueurs

Publié le par Aulnay Autrement

Fin annoncée de la grève des éboueurs

La ville d'Aulnay-sous-Bois annonce la fin de la grève des éboueurs. Les employés de la SITA, filiale de Suez Environnement réclamaient dans le cadre de négociations salariales annuelles une augmentation de 1 %. Le direction avait proposé seulement 0,5 %.

On rappellera à toute fin utile que le président de Suez Environnement Jean-Louis Chaussade gagnait en 2014 1 829 849 € en hausse de 29,4 % par rapport à l'année précédente (*).

 

* Source : Capital

Partager cet article

Repost 0

Airfood project...une initiative pour sauver le Programme européen d’aide aux plus démunis (PEAD)

Publié le par LC

Avez-vous déjà essayé de manger... sans avoir d’aliments dans votre assiette ? Sur le site de The Air Food Project, lancé par la Croix-rouge, les Restos du Cœur, le Secours populaire et la Fédération française des banques alimentaires, les consommateurs européens sont invités à se filmer en train de déguster leur repas imaginaire puis à poster leurs vidéos sur internet.

 

Cette campagne en ligne, relayée sur les réseaux sociaux, vise à sensibiliser l’opinion publique à la nécessité du maintien du Programme européen d’aide aux plus démunis (PEAD), après l’échéance de 2013.

En 2011, le PEAD avait été remis en cause par six États de l’Union Européenne qui s’opposaient à ce que les fonds alloués au titre du PEAD, tirés du budget agricole soient utilisés à des fins de politique sociale. (Le PEAD est lié à la PAC et repose sur un système de troc de matières premières issues des stocks de la PAC - il peut aussi être financé par des enveloppes budgétaires en cas d’absence de stocks). L’Allemagne, principal contributeur du programme, s’était alors engagée à maintenir sa contribution financière durant deux ans.

Depuis, la France n’a cessé de réaffirmer son soutien au PEAD, indispensable à la cohésion nationale et européenne, en période de crise. Le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, Stéphane Le Foll a récemment déclaré qu’il était inacceptable qu’en France ou en Europe, on puisse être condamné à choisir entre payer son loyer, ses factures ou se nourrir. Il a également rappelé l’importance du lien entre la Politique agricole commune et l’aide alimentaire. C’est pourquoi, les éventuels surplus de la PAC doivent pouvoir continuer à être mobilisés pour aider les Européens les plus démunis.

 

airfood.jpeg

 

 

Le PEAD, en quelques chiffres

- En 2006, plus de 13 millions de personnes dans 15 États membre ont bénéficié du PEAD.
- Vingt états membres participent au PEAD
- En France, près de 72,7 millions d’euros ont été mobilisés pour le PEAD par l’intermédiaire de stocks de produits céréaliers et laitiers.|
- La Croix-rouge Française, les Restos du Cœur, la Fédération française des banques alimentaires et le Secours populaire sont les principales associations bénéficiaire du PEAD.
- Chaque année, les ONG françaises distribuent environ 130 millions de repas grâce au PEAD.

Publié dans social

Partager cet article

Repost 0

RSA : Stéphane Troussel plaide la cause des départements à l'Élysée

Publié le par LC

Ce lundi 12 octobre, Stéphane Troussel, président du Conseil Général de Seine-Saint-Denis fera parti de la délégation de l’Assemblée des Départements de France (ADF) qui sera reçue à l’Elysée, par le Président de la République, le Premier ministre et une dizaine de membres du gouvernement.

 

Au menu de cette réunion, la très difficile question du financement des allocations de solidarité que sont le Revenu de Solidarité Active (RSA), l' Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA) et la  Prestation de compensation du Handicap (PCH). Ces trois allocations sont gérées et versées par les départements sur financement de l'État. Or, la compensation de l'État ne cesse de diminuer. D'après Claudy Lebreton, président de l’Assemblée des Départements de France, " Cette non compensation cumule à plusieurs dizaines de milliards d’euros – elle est estimée à quelques 6 milliards pour la seule année 2012 – au point de contraindre certains départements à reporter des investissements pourtant essentiels et même de compromettre gravement la situation budgétaire d’une trentaine d’entre eux." Parmi ces départements figure la Seine-Saint-Denis dont la situation est particulièrement difficile.

 

rsa.jpgLe département y consacre 90 % de ses dépenses de fonctionnement en 2012. En hausse de 6 % depuis janvier, 83387 personnes personnes bénéficient du RSA dont 68000 du RSA socle et 15000 au titre du RSA activité (complément de salaire dont bénéficient les "travailleurs pauvres"). En nombre d'allocataire, notre département est le premier d'Île-de-france et le troisième de France. En 2012, pour le seul RSA socle, la Seine-Saint-Denis aura dépensé 356 millions d'Euro alors que l'État n'aura contribué qu'à hauteur de 257 millions d'Euro.


Selon  Stéphane Troussel, le manque à gagner pour le département de le Seine-Saint-Denis atteindrait le milliard d'Euro depuis 2004.

Publié dans social

Partager cet article

Repost 0

Touches pas à mon premier mai

Publié le par Aulnay Autrement

 

1er_mai_fete-du-travail_badge.jpg

 

Ce mardi 1er mai 2012, nous serons aux côtes des travailleurs, héritiers du mouvement social ouvrier. Et nous ne doutons pas que nous serons encore plus nombreux que d'habitude à défendre les idéaux d'un monde du travail humain et respectueux des droits des travailleurs.

 

Nous défilerons pas sous les bannières de l'extrême droite, ni sous celles des usurpatzeurs réactionnaires du Fouquet's et du Crillon.

 

Nous serons aux côtes des acteurs du monde du travail pour encore une fin proclamer notre attachement à de vraies valeurs, celle du travail et du respect.

Publié dans social

Partager cet article

Repost 0

Demain, nouvelle mobilisation des français pour sauver les retraites

Publié le par Aulnay Autrement

COMMUNIQUE COMMUN CFDT – CFE-CGC – CFTC – CGT – FSU – SOLIDAIRES - UNSA

 

Les organisations syndicales se félicitent du succès de la mobilisation des salariés du privé, du public et des jeunes le 28 octobre dernier alors que nous étions en pleine période de vacances scolaires et après le vote définitif de la loi sur les retraites au parlement.

 

La détermination des salariés qui ne faiblit pas depuis des mois, appuyée par l’opinion publique, démontre qu’il y a de nombreuses inquiétudes sociales, un refus de cette réforme des retraites et un profond mécontentement face à un gouvernement qui a choisi le passage en force.

 

Les organisations syndicales réaffirment leur détermination face à une réforme gouvernementale qui demeure injuste, inefficace, inacceptable et qui ne répond pas aux enjeux actuels. Elles confirment leur appel à une mobilisation massive samedi 6 novembre 2010 partout en France. Le gouvernement porte seul la responsabilité de la situation actuelle. Il doit entendre qu’un véritable débat sur le devenir des retraites reste indispensable.

 

Les organisations syndicales, comme les salariés, sont attachées au travail intersyndical qui perdure depuis deux ans et aux actions unitaires. Elles décident de poursuivre le travail commun sur l’emploi, les salaires, le pouvoir d’achat et les conditions de travail en actualisant leur déclaration commune du 29 janvier 2009.

 

En écho aux préoccupations des salariés, les organisations syndicales appellent d’ores et déjà à un nouveau rendez-vous national de mobilisation dans la semaine du 22 au 26 novembre dont les modalités et le contenu seront déterminés lors de la réunion du 8 novembre prochain.

 

Paris le 4 novembre 2010

 

 

En pratique, concernant la manifestation régionale à Paris pour les retraites :

Trajet / Parcours : départ 14h30 de République vers Bastille puis Nation

 

Deux parcours :

- Parcours 1 : CGT, CGC, CFDT, République - Bastille - Av. Daumesnil - Bd Diderot

- Parcours 2 : UNSA, Jeunes, FSU, CFTC, Solidaires, FO, République - Bd Voltaire - Nation

 

Rendez-vous particuliers :
- 13h00 - départ commun du 20e - devant la Mairie, place Gambetta
- 13h00 - cars organisés par la CGT depuis plusieurs villes du 91
- 13h00 - rdv CNT - devant le Cirque d'hiver, métro Filles du Calvaire
- 13h30 - rdv CGT - bd du Temple
- 13h30 - cortège 92 Interpro - angle du Voltaire / rue Jean-Pierre Timbaud

- 14h00 - Parti Socialiste IDF -devant le Cirque d'Hiver  Cirque d'Hiver - (Angle boulevard des Filles-du-Calvaire et rue Oberkampf)
- 14h00 - départ collectif de Montreuil - devant l'hôtel de Ville de Montreuil

- 14h00 - rdv Force Ouvrière - angle Pl République / Bd Magenta
- 14h00 - départ de la manifestation droit à l'avortement de Place d'Italie pour rejoindre la manifestation retraites à Bastille
- 14h00 - rdv FA, anarchistes - angle bd Voltaire / rue Jean Pierre Timbaud
- 14h00 - rdv Attac - devant Habitat, Pl République
- 14h30 - rdv Compagnie Jolie Môme - devant le Cirque d'hiver
- 14h30 - rdv Lutte Ouvrière (1) - angle rue St-Sabin / Bd Beaumarchais
- point fixe - Lutte Ouvrière (2) - angle rue du Chemin-Vert / Bd Voltaire
- point fixe - M'PEP - en savoir plus - devant le 123 Bd Voltaire.

 

Page réalisée avec les informations de Démosphère

Publié dans social

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>