54 articles avec medias - libre expression

Pourquoi Aulnay Autrement ferme

Publié le par Aulnay Autrement

Pourquoi Aulnay Autrement ferme

Après 9 ans d’activité, Aulnay Autrement va donc fermer. Donc pas de dixième anniversaire pour ce blog qui aura figuré pendant longtemps dans le paysage de la blogosphère aulnaysienne. Il n’aura pas été le meilleur, ni le pire mais aura eu le mérite de faire partie de cet espace d’information, de débat et de démocratie locale si cher aux Aulnaysiens.

 

Le blog Aulnay Autrement a déjà été poursuivi pour diffamation par Bruno Beschizza en sa qualité de maire de la ville d’Aulnay-sous-Bois dans l’affaire du logo de Police Municipale au templier. L’affaire s’est soldée par un non-lieu suite à une erreur de procédure des avocats de la partie civile, l’auteur du logo se révélant par ailleurs être un agent de la ville.
Aujourd’hui, Aulnay Autrement est de nouveau poursuivi pour diffamation pour avoir relayé un communiqué des élus de l’opposition du conseil municipal d’Aulnay-sous-Bois, suite à l’arrêté interdisant d’affichage d’une campagne de prévention du SIDA sur notre ville. En droit de la presse, la législation prévoit que la personne qui s’estime diffamée ou mise en cause dispose d’un droit de réponse ou d’un droit de retrait de l’article. Encore une fois, cela n’a pas été le cas


Il s’agit d’une énième plainte pour diffamation visant les blogs d’Aulnay-sous-Bois engagée par Bruno Beschizza en qualité de maire de la ville. Monsieur Beschizza a dans la très grande majorité des plaintes en cours ou passées bénéficié de la protection fonctionnelle. Cela signifie que c’est le budget municipal et donc in fine les contribuables aulnaysiens qui financeront les frais juridiques.


Même si les directeurs de publication de ces blogs peuvent facilement prétendre gagner les affaires en cours, il n’en reste pas moins que la bataille économique et donc juridique est inégale avec d’un côté des avocats de la défense à payer sur leurs propres deniers et de l’autre les ressources colossales de la ville. D’ailleurs, n’est-ce pas l’objectif de cette politique de cette pluie de plaintes ?


Il y a quelques jours, un de nos confrères appelait les blogueurs du cru à se mobiliser et à ne pas baisser les bras. C’est louable mais notre décision était déjà prise. D'autres formes de lutte et d'expression prendront bientôt le relai.


Dans quelques semaines, le blog Aulnay Autrement va donc disparaître. Certains articles resteront encore un temps sur la toile avant que tout s’efface peu à peu.


Et encore un grand merci aux lecteurs, aux commentateurs et aux contributeurs, les heureux comme les moins heureux...

Partager cet article

Repost 0

Plainte contre Aulnay Autrement : merci à tous nos lecteurs et soutiens

Publié le par Aulnay Autrement

Le siège du TGI de Paris

Le siège du TGI de Paris

Le non-lieu prononcé dans l'affaire de la plainte pour diffamation par la ville d'Aulnay-sous-Bois contre Aulnay Autrement met donc un terme à près de deux ans de procédures et tracas judiciaires.

Nous tenions à remercier tous ceux qui dès le premier jour ont apporté leur soutien à Aulnay Autrement, à ceux qui ont toujours cru en notre intégrité dans cette affaire malgré les déclarations hostiles. Nous accordons une mention spéciale pour tous ceux qui nous ont apporté des éléments de preuves, éléments qui ont permis d'étoffer le dossier de la défense et ainsi obtenir un complément d'enquête demandé par le juge instructeur et découvrir l'origine du logo incriminé.

Encore un grand merci à tous.

La rédaction

 

Partager cet article

Repost 0

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Publié le par Aulnay Autrement

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Partager cet article

Repost 0

Bruno Beschizza et le Cabinet noir

Publié le par Laurent Comparot

Bruno Beschizza et le Cabinet noir

La théorie du "Cabinet noir" s'est invitée au dernier conseil municipal par la voix de Bruno Beschizza. Toujours prompt à jouer le fier-à-bras et monsieur-je-sais-tout, le maire d'Aulnay-sous-Bois a ressorti la théorie du fameux "Cabinet noir" dirigé par qui vous savez, dans les plus hautes sphères de l'État. Hélas, monsieur Beschizza est resté peu prolixe sur ce qui semblait une évidence. Dommage, il semblait très bien renseigné sur cette grande machination orchestrée pour éliminer François Fillon, le candidat à la présidentielle qu'il a parrainé. On aurait bien aimé en savoir plus sur ce faux-Fillon qui s'est fait offrir de véritables costumes de luxe et qui aurait par ailleurs salarié une fausse-Pénélope pour un emploi fictif vraiment bien payé.

Il faut dire qu'en matière de complots monsieur Beschizza en connaît un rayon avec tous ces blogueurs qui disent plein de mal de lui, et surtout tous ces aulnaysiennes et aulnaysiens qui se plaignent de l'état de saleté des rues, des nids de poule dans le bitume, des arbres abattus, de la dégradation de l'état des bâtiments publics, de la culture soumise au régime sec, des rythmes scolaires au rabais, de l'inefficacité de la télésurveillance, du développement économique en panne, du bétonnage sans limite,... Bref comment ne pas y voir la main invisible d'un très haut chef de la manipulation et de la conspiration qui voudrait occulter tous les bienfaits de la politique municipale qui s'étalent à longueur de pages et à longueur d'année dans le mensuel municipal Oxygène. Soyons clair : s'il existe bien un Cabinet noir, c'est bien sûr à Aulnay-sous-Bois !

 

Partager cet article

Repost 0

Beschizza : une nouvelle plainte en diffamation, cette fois-ci contre les élus de l'opposition

Publié le par Laurent Comparot

Beschizza : une nouvelle plainte en diffamation, cette fois-ci contre les élus de l'opposition

Le prochain conseil municipal risque bien d'être animé. En effet, parmi les délibérations figurera une demande de protection fonctionnelle en faveur de Bruno Beschizza afin de financer une plainte pour diffamation contre les élus socialistes et républicains, du Parti Radical de Gauche et des Élus Communistes - Front de Gauche, auteurs d'un communiqué commun du 23 novembre 2016.

Ce communiqué faisait suite à la décision de Bruno Beschizza d'interdire par arrêté municipal une campagne d'affichage de prévention des IST, affiches sur lesquels figuraient des couples d'hommes gays.

Vous trouverez ci-dessous le texte intégral de la délibération.

Beschizza : une nouvelle plainte en diffamation, cette fois-ci contre les élus de l'opposition
Beschizza : une nouvelle plainte en diffamation, cette fois-ci contre les élus de l'opposition

C'est le passage suivant extrait du communiqué du 23 novembre 2016 des élus de l'opposition qui motive cette nouvelle plainte.

Extrait du communiqué des élus de l'opposition qui motive cette nouvelle plainte

Extrait du communiqué des élus de l'opposition qui motive cette nouvelle plainte

On rappellera que dans le même temps Bruno Beschizza en qualité de maire d'Aulnay-sous-Bois est visé conjointement avec les maires d'Angers, Compiègne, Chaville et Meudon par une plainte de l'association Mousse. Celle-ci considère que - nous citons cette association - " Cette censure de la campagne de Santé publique France doit s’analyser comme une discrimination à raison de l’orientation sexuelle,...".

A l'heure actuelle, nous ignorons si les contribuables aulnaysiens seront aussi financièrement sollicités pour cette autre affaire judiciaire.

Nous nous ne prononcerons pas plus sur cette affaire délicate mais regrettons cette nouvelle plainte qui relance une polémique déplacée et stérile qui va encore une fois affecter la notoriété de notre ville.

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>