A défaut d'aller plonger une petite tête, Aulnay Autrement se met au vert

Publié le par Aulnay Autrement

A défaut d'aller plonger une petite tête, Aulnay Autrement se met au vert

Pas répit pour les aulnaysiens accablés par la chaleur et surtout pas de piscine ! Les rédacteurs d'Aulnay Autrement se mettent au vert et reviennent en mois d'août pour de nouvelles informations sur votre ville.

En préparation, des articles sur les dessous financiers et politiques de la fermeture du stade nautique, sur l'accroissement incontrôlé de la dette de la ville, sur les nouvelles vagues d'embauche à la mairie, sur la baisse programmée des services, sur le hausse du coût des prestations à destinations des familles...

C'est donc avec joie que nous vous retrouverons pour une rentrée riche en informations et en révélations.

Publié dans libre expression

Partager cet article

Repost 0

Thierry Meignen s'identifie à Titi Gnangnan

Publié le par Laurent Comparot

Thierry Meignen s'identifie à Titi Gnangnan

Vous connaissez sans doute les aventures de Titi Gnangnan, maire fictif de la non moins fictive ville d'Alba Ville. Nous vous avions parlé dans ces colonnes de ce comic strip quotidien avec son principal personnage un maire nouvellement élu supposé de droite dont les principaux atouts est d'être entre autres arrogant, démagogue, combinard, populiste et népotiste. Bref, le genre de personnage en lequel aucun élu ne souhaite se reconnaître.

Et pourtant, Thierry Meignen, maire de la ville voisine du Blanc Mesnil semble vouloir s'identifier à ce personnage fictif odieux et a demandé la protection fonctionnelle en conseil municipal (voir ci-dessous) pour attaquer l'auteur de ce comic strip.

 

Thierry Meignen s'identifie à Titi Gnangnan

Bien sûr, nous ne pouvons que défendre la liberté de parole et de dessin de cet auteur de talent et condamner l'attitude de cet élu qui utilise les fonds publics au travers de la protection fonctionnelle pour défendre un égo bien mal placé...

Partager cet article

Repost 0

Crèches municipales : la rentrée sous haute tension

Publié le par Aulnay Autrement

Vous trouverez ci-dessous le dernier numéro de la lettre de la section crèches du syndicat FO des employés communaux.

Crèches municipales : la rentrée sous haute tension

Partager cet article

Repost 0

Les nouveaux escalators : ben voyons !

Publié le par Aulnay Autrement

Article dans Le Parisien du Lundi 13 Juillet 2015

Article dans Le Parisien du Lundi 13 Juillet 2015

Ben voyons : il se dit même que notre maire aurait discrètement installé de nuit les fameux escalators de nuit avec l'aide désintéressée de Valérie Pécresse et de ses attachés de communication.

Bien sûr aucun rapport avec la rénovation de la gare financée et programmée de longue date par le STIF, donc la région dirigée par le socialiste Jean-Paul Huchon. Ni avec le fait que l'avancement des travaux dans le bâtiment principal nécessitait outre le déplacement des guichets dans un bâtiment provisoire sur la place du général de Gaulle, l'ouverture au plus tôt de cet équipement.

Aucun rapport, nous disions...

Partager cet article

Repost 0

Le nord d'Aulnay-sous-Bois sous haute tension

Publié le par Laurent Comparot

Après 2005, la hantise de la l'embrassement reste dans tous les esprits

Après 2005, la hantise de la l'embrassement reste dans tous les esprits

Comme l'ont souligné d'autres blogs locaux, les incidents se multiplient dans les quartiers nord de notre ville. Ainsi en début de semaine, c'est une véritable bataille rangée qui a opposé pendant une bonne heure une centaine de jeunes face à des forces de police en tenue d'émeute.

Globalement, la situation semble échapper au maire Bruno Beschizza, qui passé le temps de redomontades sécuritaires se retrouve désarmé face à une situation tendue qui lui échappe de plus en plus.  Installé depuis peu sur la ville donc n'ayant pas vécu des évènements de 2005, monsieur Beszchizza ne semble pas bien mesurer la portée de ses responsabilités alors qu'il reste dans une stratégie de confrontation. Et ce n'est pas sa peu diplomate adjointe à la sécurité qui va permettre d'appaiser le situation. La vulgate sarkozyste de notre premier élu est hélas peu compatible avec les réalités du terrain et le sang froid nécessaire à la gestion de notre ville.

La fermeture définitive de la piscine voulue par la majorité municipale de droite ne contribue pas non plus à occuper une jeunesse désoeuvrée pour laquelle les vacances riment plus avec oisivité que grands départs.

Nous ne pouvons que souhaiter l'appaisement mais il faut bien reconnaître que rien n'est vraiment fait pour ces quartiers désertés par la Police Municipale et l'action de la ville.

On constate que se met hélas en place une politique de développement séparé (culture, propreté, services, urbanisme,...) qui va de nouveau oeuvrer à séparer le sud résidentiel et majoritairement pavillonaire des grands ensembles constituant la partie septentrionale de notre ville

Partager cet article

Repost 0