PSA : les élus toujours mobilisés reçus par Arnaud Montebourg

Publié le par LC

Les élus locaux socialistes, Gérard Ségura, Daniel Goldberg et Jean-Pierre Blazy, restent mobilisés sur le dossier de l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois. Ils ont été reçus lundi mation par Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif. (voir communique de presse ci-dessous).

 

Depuis des mois, les représentants syndicaux des salariés du site demandent en vain à la direction du groupe automobile de s'engager sur l'avenir du site au-delà de l'horizon 2014.

 

Actuellement, le site d'Aulnay-sous-Bois emploie 3.600 salariés, mais ce sont aussi 10.000 emplois indirects qui sont menacés.

 

psa aulnay

 

 

 

Lundi 4 juin 2012

Communiqué de presse

 

Gérard SEGURA, Maire d’Aulnay-sous-Bois
Daniel GOLDBERG, Député de Seine-Saint-Denis
Jean-Pierre BLAZY, Maire de Gonesse

 


Usine PSA Peugot-Citroën d’Aulnay-sous-Bois :
Gérard SEGURA, Daniel GOLDBERG
et Jean-Pierre BLAZY ont rencontré Arnaud MONTEBOURG

 

 

Aujourd’hui en fin de matinée, Gérard SEGURA, Daniel GOLDBERG et Jean-Pierre BLAZY ont été reçus par Arnaud MONTEBOURG, ministre du redressement productif.

 

Ils ont attiré son attention sur la situation inquiétante de l’usine de PSA Peugeot – Citroën située sur les communes d’Aulnay-sous-Bois et de Gonesse.

 

Depuis des mois et malgré les demandes répétées des représentants des salariés et des élus, l’entreprise refuse de prendre le moindre engagement au-delà de 2014, date à laquelle s’achèvera la production de la Citroën C3. Si aucune décision n’est prise très rapidement par le Groupe pour produire une nouvelle voiture sur le site, ce sont 3600 emplois directs qui sont menacés et environ 10 000 emplois indirects. La fermeture de l’usine entraînerait de très graves conséquences humaines, sociales et économiques pour ces salariés et l’ensemble du territoire de la Seine-Saint-Denis et de l’Est du Val-d’Oise déjà fortement touchés par le chômage et la précarité.

 

Gérard SEGURA, Daniel GOLDBERG et Jean-Pierre BLAZY réaffirment leur soutien aux salariés. Ils rappellent qu’ils ont manifesté à leurs côtés pour alerter la direction du groupe sur la gravité de l’enjeu.

 

Une solution industrielle doit être rapidement mise sur la table des négociations pour pérenniser l’avenir du site au-delà de 2014.

 

En réponse à la demande de Gérard SEGURA, Daniel GOLDBERG et Jean-Pierre BLAZY, le ministre a indiqué qu’il recevra l’intersyndicale du site d’ici la fin juin.

 

Voir aussi article dans Libération : Ici

Publié dans PSA Aulnay

Commenter cet article