Noisy-le-Sec bascule à droite, chroniques d'une gauche divisée

Publié le par Les rédacteurs d'Aulnay Autrement

Sine-Municipales-NleS.jpg

Dans ces colonnes, nous avions déjà relaté cette confrontation absurde entre forces de gauche à Noisy-le-Sec et pointé les dangers que ce la représentait par rapport à une droite faussement clivée.

 

Finalement, Gilles Garnier (Parti Communiste) et Anne Déo (Parti Les Verts) n'ont pas gagné leur pari : chasser la maire sortante, la socialiste Alda Pereira Lemaitre et installer à la mairie une majorité Rouge-Vert.

 

En fait de majorité, c'est finalement une majorité bleu UMP qui reprend la ville. Laurent Rivoire (Nouveau Centre) a remporté dimanche soir l’élection municipale partielle de Noisy-le-Sec, en fusionnant sa liste avec celle de l'UMP, avec  54,7 % des voix contre 45,3% pour Gilles Garnier (PC). La participation s'est élevée à 40 %, soit 3,5 % de plus que la semaine dernière.

 

Les querelles intestines de la gauche et le pari insensé du tandem Garnier-Déo ont abouti à ce triste résultat.

 

Un bel exemple pour les ambitieux dits de gauche qui espèrent plus en découdre contre leurs collitiers, que contre l'adversaire de droite.

 

Dessin : Siné

Publié dans politique locale

Commenter cet article

David Burlot 15/12/2010 11:20



C'est tellement confortable pour l'esprit d'être dans l'opposition !