Les aulnaysiens sont encore un peu trop mous de la pelle à neige

Publié le par Laurent Comparot

 

neige-pelle.jpg

 

La neige qui fait la joie des enfants est aussi source de tracas et d'embêtement pour de nombreux de nos concitoyens dont les déplacements sont ainsi perturbés.

 

Il convient de saluer les employés municipaux de la voirie qui depuis vendredi dernier n'ont pas ménagé leurs efforts pour dégager les grands axes de notre commune. On rappellera les superlatifs de ce plan neige avec les trois saleuses qui ont tourné jour et nuit, les 150 tonnes de sel et de sable répandus, les 150 agents municipaux mobilisés pour 600 kilomètres de voirie traités.

 

Mais un aspect a été hélas largement ignoré, celui du traitement des trottoirs. Le déneigement relève des riverains, ceux ayant l'obligation de déneiger devant chez eux.

 

Au regard de la stricte observation de cette obligation , il est utile d'en rappeler quelques règles.

 

Les riverains de la voie publique doivent, pour leur part, prendre des précautions en cas de verglas ou de neige devant leur porte afin d’éviter qu’un tiers passant ne chute. De même en cas de neige abondante, les habitants doivent eux-même déneiger devant chez eux pour permettre le passage des piétons.

 

En règle générale, ils doivent :

  • racler et balayer leur partie de trottoir ou de chaussée au droit de leur propriété,

  • et jeter du sable ou du sel afin d’éviter la formation de verglas. Ceci concerne le propriétaire comme le locataire ou l’usufruitier. Attention, l’épandage de sel est interdit sur les trottoirs et chaussées qui sont bordées d’arbres ou de monuments.

Cette obligation comporte :

  • le raclage et le balayage des banquettes et des trottoirs ou, à défaut, d’un espace d’une largeur déterminée (en général 1,50 mètre correspondant au passage de piétons) à partir du mur ou de la clôture de la propriété.

  • la mise en tas des produits de ce balayage de façon à faciliter l’enlèvement et à ne pas nuire à l’écoulement des eaux au niveau des bouches d’égout et des caniveaux. Elle consiste également à l’épandage de sel, sable, sciure, cendres.

Il est regrettable que ce geste citoyen est encore trop souvent ignoré bien que le non-déneigement engage aussi la responsabilité civile des propriétaires ou occupants.

 

Un peu d'exercice entre voisins ce n'est pas sorcier et même bon pour les relations de bon voisinage. Et on en profite pour dégager la petit bout de trottoir de la personne âgée du coin.

 

Crédit Photo : LaPresse.ca avec un peu de neige dans les rues de nos cousins québecois !

 

Et aussi ailleurs sur le même sujet : En remettre une couche

Publié dans citoyenneté

Commenter cet article

Sel déneigement 17/10/2013 12:04


C'est très dangereux de ne pas déneiger devant chez soi, j'ai dernièrement entendu l'histoire d'une dame qui a dérapé devant chez quelqu'un et elle a fini sur la chaussée au moment ou un bus
passait... bref peu de gens réalisent qu'une chute peut être très mauvaise et que déneiger ne leur prendra que quelques minutes s'ils sont bien équipés avec une pelle à neige et du sel de
déneigement pour éviter que le verglas se reforme.

Petit-louis 25/01/2013 14:08


merci pour le lien ;.).


Hier soir dans notre boulangerie, j'entendais causer justement d'un col de fémur. une mamie a première vue.


coincidence ? je ne le crois pas. j'ai loupé le coche j'ai oublié de demander ou cela c'était produit.