Glenda et la baronne

Publié le par Laurent Comparot

Ce n'est pas trop dans l'habitude de ce blog se s'aventurer dans les espaces de la politique internationale mais une triste nouvelle nous impose quelques mots.

 

Margaret-Thatcher.jpeg

 

François Hollande a dit d'elle que " La relation qu’elle entretenait avec la France fut toujours franche et loyale. Elle sut nouer avec François Mitterrand un dialogue constructif et fructueux ". Ce qui me fait dire que François est, et diplomate, et gentil et indulgent.

 

Margaret Thatcher, c'est surtout la quintescence d'une Angleterre libérale, riche, blanche et protestante. Amie du dictateur chiline Augusto Pinochet qui a le premier introduit le premier la conversion néo-libérale, la Baronne Thatcher est aussi célèbre pour son attachement à l'Afrique du Sud de l'Apartheid qualifiant au passage Nelson Mandela de terroriste.

Elle a tenté de faire bouger sans succès le centre de gravité du Royaume-Uni vers les États-Unis de Ronald Reagan, traitant ainsi ses partenaires européens avec mépris.

 

Mais les plus grandes victimes de ce modèle néo-libéral qui depuis n'a cessé de s'étendre jusqu'à en devenir la norme mondiale sont les Britanniques eux-même : de l'Irlande du Nord jusqu'aux Midlands en passant par l'Écosse, le Pays-de Galles et l'Eastside de Londres. Sous " les fabuleuses années Thatcher ", le revenu réel des 10 % les plus riches a augmenté de 70 %. Celui des 10 % les plus pauvres a diminué de 10 %.

 

A la chambre des communes, Glenda n'a pas eu les mêmes préventions que François. Ancienne actrice deux fois oscarisée, Glenda Jackson est députée travailliste de la circonscription de Hampstead and Kilburn (Londres).  Glenda n'a pas mâché ses mots en rappelant que sous Thatcher l'avidité et l'égoïsme avaient été érigés en vertues ( "...  greed and selfishness were seen as virtues").

 

Enfin, ironie de l'histoire, les obsèques de celle qui n'avait de cesse de vouloir réduire les dépenses publiques vont coûter 10 millions de Livres sterling (11,63 millions d'Euro) aux finances publiques soit l'équivalent de 272 postes d'enseignants du secondaire pendant un an ou de 320 postes de pompiers pendant la même durée, les indemnités chomage hebdomadaires de 177.777 demandeurs d'emploi, les coûts annuels de scolarité de 1.200 étudiants ou encore 9.627.118 litres de lait (lors de son arrivée au pouvoir, elle a supprimé la distribution de lait aux écoliers britanniques).

 

Merci Glenda.


 

Sources : Reuters, The Guardian, AFP

 

 


Publié dans humour et humeur

Commenter cet article