Exclusif : les élus de la majorité municipale sous surveillance !

Publié le par Laurent Comparot

C'est un document exclusif qu'Aulnay Autrement publie aujourd'hui avec cette note signée par Bruno Beschizza en date du 25 juillet dernier. Elle concerne les élus disposant d'une délégation du maire, soit la totalité des 42 membres de la majorité municipale à l'exception du maire lui-même.

 

Elle donne une bonne image de la faible marge de manoeuvre donné aux élus de droite pourtant investis de pouvoirs de délégation.

 

 

NoteElus

 

Le message délivré aux élus est donc clair. Ils sont sous tutuelle étroite du maire et de son cabinet. Cela illustre bien le mode de gouvernance adoptée par Bruno Beschizza, centralisé et solitaire et qui ne laisse aucune lattitude aux élus de sa propre majorité. Cette centralisation est manifeste et contribue à ralentir voire à paralyser le fonctionnement de notre ville.

Quant aux élus de la majorité municipale, on mesure à la lecture de cette note le peu de confiance et de considération que leur porte le premier magistrat de la ville. C'est pourtant de ces élus que le maire tient son pouvoir : en effet lors du premier conseil municipal les élus élisent celui d'entre eux qui deviendra à l'issue de leur vote maire.

 

Nous tenions aussi à remercier l'élu qui a bien voulu nous communiquer ce document (non confidentiel donc communicable) et dont nous tairons bien sûr le nom.

Publié dans politique locale

Commenter cet article

Malinverni 14/10/2014 10:49


Mrs Bezzaouya, Attiori et Sanogo, ainsi que l'epouse de l'ex PS Isik 
sont pourtant des élus et ex PS ou apparentés Les autres je ne sais pas qui c'est, à part certains de l'ancienne opposition UMP

Malinverni Didier 13/10/2014 17:16


L'elu n'est il pas un des anciens PS (un traitre) double face ? Bref laissons là les supputations
Une question que faisiat Ségura dans le même cas de fugure, on pourrait même demander au sujet de gaudron, Abrioux etc....
Merci  

Aulnay Autrement 14/10/2014 10:36



A priori, il n'y a pas d'ancien PS dans l'actuelle majorité municipale. En ce qui concerne la vraie-fausse délégation des pouvoirs aux élus, il n'y a pas de précédant dans cette ville...



carlier 13/10/2014 17:14


Il est probable qu'Aulnay soit la seule ville de plus de 50 000 habitants à adopter cette organisation. Cette exception ne peut engendrer que des conduites de dossiers en
"tuyaux d'orgue" avec des résultats improvisés.


Ce qui est troublant dans cette lettre, c'est qu'un maire s'appuie sur une lecture juridique totallement personnelle pour arriver à ses fins. Les présidents de république
bananière maîtrise cela très bien.   


Si vous ouvrez le Journal Officiel, vous y verrez quasi quotidiennement des délégations de signature accordées entre deux directions de l'administration avec les mêmes liens de "surveillance et
de responsabilité" entre eux, y compris dans des lieux à hauts risques politiques (je peux témoigner de l'existence de ces délégations à l'agence du médicament, après l'affaire "médiator"). 


Monsieur Beschizza sait-il comment fonctionne une mairie d'une grande ville qui doit nécessairement donner tous les jours de nombreuses consignes notamment orales ?


Le projet de mur de Madame Michu atteindra t'il "le mur du çon" ?


Mediapart écrivait : "Bruno Beschizza est dorénavant sous-préfet. Il semble qu'il ait encore moins d'expérience comme sous-préfet qu'il n'en avait pour parler de la police."


http://blogs.mediapart.fr/edition/police-co/article/040414/le-syndicalisme-de-la-police


Nous pouvons mettre à jour :


Bruno Beschizza est dorénavant maire. Il semble qu'il ait encore moins d'expérience comme maire qu'il n'en avait comme sous préfet.