Dérapages incontrôlés chez les opposants au mariage pour tous

Publié le par Laurent Comparot

Alors que Virginie Tellenne (alias Frogode Barjot),  l'égérie des manifestations contre le mariage pour tous, a lancé vendredi 12 avril un sinistre "François Hollande veut du sang, il en aura" le mouvement poussé par l'Église Catholique et l'UMP devient de plus en plus incontrôlable. Attisé par son aile copéiste et par Christine Boutin qui parle de "guerre civile", le mouvement est certes de grand ampleur mais se radicalise de plus en plus au grand profit de groupes extrémistes.

 

2013-04-20_143540.jpeg

 

Pourtant ardent opposant au projet de loi sur le mariage homosexuel, le cardinal-archevêque de Paris André Vingt-troisfait marche arrière. Il a déclaré lors de la Conférences des Évêques de France que "Aucune action guidée par la haine, aucune action qui suscite la haine, ne peut se revendiquer de l'Evangile du Christ" et d'ajouter lors de la même réunion que "Nous ne pouvons pas encourager une action publique qui détournerait les enjeux du débat pour en faire un moyen de déstabiliser le pouvoir politique".

 

Assemblee-deputes-mariage-pour-tous-derapages_pics_390.jpg

 

En jouant la rue plutôt que le débat, l'UMP refuse de reconnaître le verdict des urnes issus des élections de 2012. En essayant de manipuler un mouvement qui désormais lui échappe et se radicalise, l'UMP porte une grande responsabilité au regard des enjeux à venir de notre démocratie.

Publié dans politique nationale

Commenter cet article