Chaussat gonfle ses comptes de campagne en pure perte

Publié le par Laurent Comparot

ChaussatBenjana

 

 

 

A près de deux mois de l'échéance du premier tour des élections municipales, le Mercato électoral n'est pas fini et réserve des surprises.

 

C'est au tour d'Abdel Benjana et de Fouad Guendouz, anciens militants et élus socialistes déchus de leurs mandats le 28 mars 2013 de rejoindre l'écurie de Jacques Chaussat.

 

Au-delà de la déclaration publique, cette nouvelle n'en est pas une dans le microcosme politique local tant il était connu que le duo roulait en sous-main pour le toujours sémillant Jacques Chaussat.

 

Cette situation met fin à une double duplicité tant du côté de Messieurs Benjana et Guebdouz qui feignaient vouloir constituer une liste indépendante que du côté de Monsieur Chaussat qui a implicitement caché aux Aulnaysiennes et Aulnaysiens cette connivence dissimulée.

 

La ficelle était bien grosse et c'est bien contraint que Jacques Chaussat a dû se résoudre à lever le voile sur ce qui n'était plus qu'un secret de polichinelle et qui finalement n'honore pas ses acteurs.

 

Cette péripétie consistant à prendre l'électeur lambda pour un imbécile ne sera pas sans conséquence politique et financière pour le candidat Chaussat. A commencer par les comptes de campagne de ce dernier qui devront intégrer les dépenses de deux transfuges. L'ardoise dont on ignore pour l'instant le montant total et le mode de financement risque de s'avérer lourde et non sans conséquences...

 

Le bilan de cette opération occulte ne rapportera sans doute aucune voix au candidat de centre-droit mais pourrait lui valoir un examen fort intéressé de ses comptes de la part des membres de la Commission Nationales des Comptes de Campagne et des Financements Politiques (*).


 

 Source Image : AulnayCap

 


(*) La Commission Nationales des Comptes de Campagne et des Financements Politiques est une autorité administrative indépendante chargé du contrôle des dépenses de campagne léctorale et du financement des partis politiques. A ce titre, elle peut demander, le cas échéant, à des officiers de police judiciaire de procéder à toute investigation jugée nécessaire pour l'exercice de sa mission et transmettre au procureur de la République compétent tout dossier pour lequel des irrégularités de nature à contrevenir aux dispositions des articles du Code Électoral auraient été relevées.

Publié dans Municipales 2014

Commenter cet article