Beschizza, Auto-didacte sur les chapeaux de roues

Publié le par Laurent Comparot

Cet article n'a rien à voir à la stupéfiante ascension professionnelle de Monsieur Beschizza qui malgré sa proximité avec l'ancien ministre de l'intérieur et ancien président Nicolas Sarkozy et son difficile engagement syndical a réussi à se hisser jusqu'aux plus hauts sommets de l'administration française.


 

trafic

 

Non, nous ne parlerons ici que des élans automobilistiques du candidat UMP. Alors que dans un précédent article, nous déplorions  le vertige de la page blanche de ce dernier, force est de constater que les machines à penser de l'équipe Beschizza sont passés en mode surchauffe avec un virulent plaidoyer pour la reconquête automobile de la ville.

 

Visiblement pas de porte à porte pour Monsieur Beschizza mais plutôt un cortège de véhicules vrombissants mangeant les obstacles (comprendre ces espaces que sont les pistes cyclables et autres espaces de circulations partagés).

 

 

Nommément visé l'aménagement de l'Avenue Jean Jaurès. Voie naturelle reliant le Centre Gare au Canal de l'Ourq, il semblait tout natuel de l'aménager en faveur des cyclistes qui ainsi pouvaient rejoindre la pistre cyclable du Canal de l'Ourq qui sur une distance de 27 kilomètres relie Paris à Claye-Souilly. D'où la création d'une voie partagée baptisée Chaucidou.

 

Apparemment, cette voie ne plaît pas aux zélés soutiens de Monsieur Beschizza qui depuis le sud de la ville ne peuvent plus rejoindre à vive allure la permanence de la rue Isidore Nérat.


Pour le reste, on ne tiendra pas grief des différentes critiques quant à l'entretien de nos rues. Aulnaysien de fraîche date, il n'est pas en mesure de se souvenir de l'état de notre voirie sous la précédente législature. De même, il n'est pas au courant que c'est le préfet de région nommé par Nicolas Sarkozy qui avait fait disparaître du schéma directeur le demi-échangeur de Bondy- Nord sur l'autoroute A3...

 

Quant au plan de circulation, il semble ignorer qu'il y a eu une étude technique réalisée sur le sujet : il serait bien temps que les petits copains de l'UMP mettent au courant notre grand homme...

 

Monsieur Beschizza n'a désormais plus que 2 mois et 16 jours pour commencer à se pencher sur le dossier !

 

Publié dans Municipales 2014

Commenter cet article