Alain s'égare avec la "République Bananière"

Publié le par Laurent Comparot

amedro_banane01.jpgLes mots ont un sens. Aussi quand Alain Amédro, le maire-adjoint démissionnaire du parti Les Verts, conseiller régional et vice-président du Conseil Régional d'Île-de-France écrit sur Twitter : " République bananière d'aulnay : accord UMP-PS Aulnay pour éliminer les écologistes de toutes représentations ! Tristes tropiques ! ". Il y a lieu de s'interroger sur le sens des mots.

 

Au fait, c'est quoi une "République bananière" ? Ce terme a l'origine illustrait ces états d'Amérique Centrale où la compagnie étasunienne United Fruit faisait et défaisait les gouvernements au gré de ses intérêts. Par extension, cette expression désigne un état où le pouvoir réel est aux mains de groupes industriels étrangers, ou un régime politique corrompu.

 

Et que faut-il donc comprendre par " République bananière d'Aulnay " ? Est-ce une accusation de corruption ou un jugement sur l'honnêteté des élus PS ou UMP ? Dans les deux cas, cela mérite des explications. Et s'il ne s'agit que d'une simple boutade, ce sont des propos bien légers.

 

Avoir des opinions différentes ne vaut pas jugement sur l'intégrité des personnes.

 

Tristes répliques, monsieur le démocrate !

Publié dans politique locale

Commenter cet article

David Burlot 02/07/2010 10:30



tu pouvais aussi terminer par Monsieur le donneur de leçon ...