Airfood project...une initiative pour sauver le Programme européen d’aide aux plus démunis (PEAD)

Publié le par LC

Avez-vous déjà essayé de manger... sans avoir d’aliments dans votre assiette ? Sur le site de The Air Food Project, lancé par la Croix-rouge, les Restos du Cœur, le Secours populaire et la Fédération française des banques alimentaires, les consommateurs européens sont invités à se filmer en train de déguster leur repas imaginaire puis à poster leurs vidéos sur internet.

 

Cette campagne en ligne, relayée sur les réseaux sociaux, vise à sensibiliser l’opinion publique à la nécessité du maintien du Programme européen d’aide aux plus démunis (PEAD), après l’échéance de 2013.

En 2011, le PEAD avait été remis en cause par six États de l’Union Européenne qui s’opposaient à ce que les fonds alloués au titre du PEAD, tirés du budget agricole soient utilisés à des fins de politique sociale. (Le PEAD est lié à la PAC et repose sur un système de troc de matières premières issues des stocks de la PAC - il peut aussi être financé par des enveloppes budgétaires en cas d’absence de stocks). L’Allemagne, principal contributeur du programme, s’était alors engagée à maintenir sa contribution financière durant deux ans.

Depuis, la France n’a cessé de réaffirmer son soutien au PEAD, indispensable à la cohésion nationale et européenne, en période de crise. Le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, Stéphane Le Foll a récemment déclaré qu’il était inacceptable qu’en France ou en Europe, on puisse être condamné à choisir entre payer son loyer, ses factures ou se nourrir. Il a également rappelé l’importance du lien entre la Politique agricole commune et l’aide alimentaire. C’est pourquoi, les éventuels surplus de la PAC doivent pouvoir continuer à être mobilisés pour aider les Européens les plus démunis.

 

airfood.jpeg

 

 

Le PEAD, en quelques chiffres

- En 2006, plus de 13 millions de personnes dans 15 États membre ont bénéficié du PEAD.
- Vingt états membres participent au PEAD
- En France, près de 72,7 millions d’euros ont été mobilisés pour le PEAD par l’intermédiaire de stocks de produits céréaliers et laitiers.|
- La Croix-rouge Française, les Restos du Cœur, la Fédération française des banques alimentaires et le Secours populaire sont les principales associations bénéficiaire du PEAD.
- Chaque année, les ONG françaises distribuent environ 130 millions de repas grâce au PEAD.

Publié dans social

Commenter cet article