CLIS, mobilisation citoyenne et schizophrénie politique

Publié le par Stéphane Legrand

Nous vous annoncions dès le 19 septembre dernier, la fermeture d'une CLIS à l'école primaire Nonneville 2 (voir Émotion après la fermeture d'une CLIS à Nonneville 2 ). Cette fermeture aurait non seulemnt privé d'accès à l'éducation de jeunes aveugles mais aussi fait perdre à cet établissement son statut d'école spécialisée.

Cette fermeture est désormais annulée grâce à une forte mobilisation tant des enseignants et de leurs syndicats, des parents d'élèves qui ont fait signer une pétition, que des élus qui ont fait le siège de l'inspection. Les blogs n'étaient pas en reste pour se mobiliser tant vos serviteurs d'Aulnay Autrement que le vénérable Monaulnay.com .

Outre la mobilisation du maire et de Nicole Siino adjointe en charge de l'éducation, on saluera à juste titre l'intervention affichée du député Gérard Gaudron.

Sans mettre en cause l'hônnêteté de la démarche de monsieur Gaudron, qui a tout à fait le droit de s'indigner du sort ainsi réservé à des enfants handicapés, on ne peut que souligner toutes les contradictions de ses choix politiques.
En soutenant sans faille la politique de l'actuel gouvernement en matière d'éducation, il cautionne ainsi les coupes claires dans les effectifs enseignants de l'éducation nationale (-11.200 postes en 2008, -13.500 postes en 2009 et sans doute beaucoup plus en 2010). Il ne faut ainsi pas s'étonner que cette politique se traduise par des suppressions de postes aveugles (sans jeu de mot) sur le terrain. Les postes de RASED en font déjà les frais. La semaine dernière, c'était la CLIS de Nonneville 2.

Les aulnaysiens ont sauvé un poste pour accueillir dignement ces jeunes aveugles qui eux aussi ont un droit à l'éducation. Ne doutez pas qu'ailleurs sur l'Académie de Créteil, un autre poste sera supprimé pour satisfaire aux critères bubgétaires de Bercy.

Publié dans éducation - formation

Commenter cet article

Gérard Gaudron, Député de Seine-Saint-Denis 30/09/2009 16:02


Depuis 20 an, cette classe a été soutenue par la ville et le SEAPFA. Le handicap a toujours été une priorité des différentes municipalités qui se sont succédées, ce que personne ne peut
contester.
Pour obtenir un bilan équivalent, la majorité actuelle devra faire beaucoup et longtemps !


Stéphane Legrand 01/10/2009 14:19



Monsieur le député,

Dans cet article nous ne nions pas les efforts entrepris par la ville pour mieux insérer les enfants handicapés. En aucun cas, la sincérité de votre indignation quant à la fermeture de cette
CLIS n'a été mise en cause par Aulnay Autrement.

Cependant, en plus d'être un élu local, vous êtes aussi député de l'Assemblée Nationale. A ce titre, vous votez le budget et donc les moyens humains déployés par le ministère de l'Éducation
Nationale. Les coupes aveugles dans les postes d'enseignants opérées par l'actuel gouvernement ne sont possibles que si les députés de votre parti les autorisent.

Le budget 2010 tel qu'il est actuellement proposé par vos amis du gouvernement prévoit encore 17.000 suppressions d'emplois dans l'Éducation Nationale.
A l'occasion de cette discussion budgétaire, il vous est possible de concilier votre intime conviction, c'est à dire l'arrêt des suppressions de postes, et votre travail de parlementaire en
censurant ce budget. En agissant tant pour l'intérêt local que pour l'intérêt national, vous ferez mentir un célèbre blog aulnaysien qui vous a qualifié de "député godillot".

Monsieur le député, merci de votre attention et bonne lutte à l'Assemblée.