Émotion après la fermeture d'une CLIS à Nonneville 2

Publié le par Stéphane Legrand

A l'école primaine Nonneville 2, l'émotion reste vive suite à l'annonce de la suppression d'une classe d'intégration scolaire (CLIS). Cette fermeture décidée par l'Inspection Académique de Seine Saint Denis est intervenue le jeudi 17 septembre, soit après deux semaines de fonctionnement.

Il faut rappeler que les CLIS (au même titre que les UPI dans les collèges) sont des dispositifs essentiels pour les enfants handicapés. Dans les écoles élémentaires, les CLIS des enfants présentant un handicap mental, auditif, visuel ou moteur et pouvant tirer profit d'une intégration en milieu scolaire ordinaire. Les élèves reçoivent un enseignement adapté au sein de la CLIS, et partagent certaines activités avec les autres écoliers. La majorité des élèves de CLIS bénéficie aussi d'une scolarisation individuelle dans une autre classe de l'école.
L'école primaire Nonneville accueille principalement des enfants présentant des troubles visuels importants (aveugles ou malvoyants) grâce à du personnel spécialisé et des équipements dédiés.

Cette fermeture soudaine uniquement basée sur des critères comptables a perturbé les enfants concernés et choqué parents et personnels enseignants. Dès à présent, organisations syndicales et représentants de parents (FCPE) ont décidé de se mobiliser contre ce qu'ils considèrent être une atteinte au droit à l'intégration des enfants handicapés.
                                                                            
                                         


Publié dans éducation - formation

Commenter cet article