Rentrée 2009 : les syndicats enseignants tirent le signal d'alarme

Publié le par Aulnay Autrement

Nous reprenons la déclaration des syndicats enseignants lors de la dernière CTP (Commission Technique Paritaire).


DECLARATION INTERSYNDICALE UNITAIRE FAITE EN CTP
LE 25 JUIN 2009

FSU FO UNSA CGT SUD

En Seine-Saint-Denis comme partout, le service public d’éducation a besoin de postes pour assurer toutes ses missions !

Nous exigeons ensemble la création massive de postes budgétaires pour répondre aux besoins !

Les réductions massives de postes commencent à avoir de graves conséquences sur le service des enseignants :

  • stress permanent,
  • non remplacement des collègues absents,
  • refus des temps partiels à 80 %,
  • impossibilité de quitter le département pour de nombreux collègues.
  • gestion à flux tendus de la carte scolaire : les ouvertures et fermetures de classe se poursuivent jusqu’au 15 septembre obligeant les écoles à changer continuellement leurs organisations.

Le chiffre est tombé : le budget 2010 devra acter la suppression de 34 000 emplois de fonctionnaires. Pour l’Education nationale cela fera 16400 postes de moins ! Un record tristement inédit. Cette ponction pour 2010 interviendrait dans une situation de poussée de la démographie scolaire. Répondre collectivement s’impose !

Qui va encore faire les frais de cette réduction massive des postes dans le premier degré ? La scolarisation des 2-3 ans à n’en pas douter, mais aussi l’ensemble des supports d’emplois censés assurer la réussite de tous les élèves. Il ne faut pas rajouter pas à la crise celle de l’Education. Nous ne pouvons que dénoncer le caractère doublement suicidaire de telles réductions d’emplois en temps de crise. Car elles accroîtront le chômage des jeunes, tout en sabotant les vraies solutions tant au niveau économique que sur le plan social : la formation, la qualification, l’emploi. Nous le redisons ensemble à l’occasion de ce CTPD du 25 juin.

L’avalanche de réformes non concertées qui nous est tombée dessus depuis un peu plus d’un an a ajouté à cette exaspération. L’aide personnalisée qui a servi d’argumentaire pour justifier de la suppression de 121 postes de RASED transformés en postes sédentarisés ou surnuméraires, les évaluations CM2 et aussi celles de CE1 rejetées par une grande partie de la profession, le SMA, les nouveaux programmes, l’accompagnement éducatif, les stages de vacances, la fin des IUFM, la masterisation du diplôme d’enseignant, les attaques du droit syndical, le tout saupoudré d’heures supplémentaires et de suppressions de postes, c’est toute l’architecture de l’école qui est ébranlée.

A cela s’est greffée l’inquiétude partagée par nos collègues avec tant d’autres salariés du public comme du privé d’être les victimes d’une crise financière dont ils ne sont pas les auteurs.

Nous poursuivons ensemble la perspective d’intervenir dans un cadre national sur les « questions nationales », notamment la plateforme unitaire du 5 janvier 2009 (CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA) .

lles syndicats SNUipp-FSU, SE-UNSA ,SUD-éducation , CGT-éduc’action appellent à l’occasion du CTPD du 25 juin à un rassemblement unitaire intersyndical et revendiquent ensemble :

  • Création de postes budgétaires pour le 93
  • Ouvertures de classes nécessaires dès maintenant
  • Augmentation du volume de remplaçants
  • Exigence de voir les demandes de travail à temps partiel (80%) autorisées
  • Augmentation du nombre d’exeat

    Pour Aulnay-sous-Bois, les conditions d'accueil pour la rentrée 2009 restent préoccupantes avec des cas sur certaines écoles de fermetures programmées et dans d'autres d'ouvertures insuffisantes. Nous ne saurions que recommander aux parents de se présenter impérativement avec leurs enfants le jour de la rentrée. L'inspection procède a un recomptage des effectifs ce qui peut déterminer la conservation ainsi que l'ouverture de classes.

Publié dans éducation - formation

Commenter cet article