Usine CMMP : émotion et soulagement pour l'inauguration du chantier

Publié le par Stéphane Legrand

C'est avec beaucoup d'émotion qu'a été inauguré le chantier de désamiantage et de destruction de l'usine CMMP. Cette inauguration était symboliquement dédiée à Pierre Léonard, première victime déclarée du site, décédé d'un mésothéliome en 1995. Ce sont sa soeur et son beau-frère, Nicole et Gérard Voide, qui mèneront dès lors un long combat pour aboutir enfin à la reconnaissance de cette pollution et à l'ouverture de ce chantier, rejoint par des chercheurs, d'autres associations et de nombreux riverains.

Après des mois de travail, et devant l'urgence du chantier, cette inauguration est un soulagement pour les riverains mais aussi pour tous les aulnaysiens. Ce mercredi, Oxygène propose dans un cahier central, "Le journal du chantier de l'usine d'amiante n°1" qui revient en détail sur les divers aspects de ce chantier.
L'exécutif municipal et l'architecte, Jean-Pierre Beckman, ont assuré que le chantier sera suivi en toute transparence par les diverses associations (Collectif des Riverains, Ban Asbestos France, Addeva 93, Aulnay Environnement, Association des parents d'élèves). Ainsi, nos concitoyens seront informés au fur et à mesure de l'avancée du chantier, chantier sous confinement total qui nécessitera de nombreux sondages et analyses, tout au long de son déroulement.

Au delà des aspects techniques, restent les victimes humaines, passées, actuelles ou à venir. Car un long travail de recherche des victimes reste à faire (employés de l'usine, riverains, écoliers et personnel de l'école du Bourg).
Alors, viendra le temps des multiples responsabilités. Là, encore, les aulnaysiens devront rester mobilisés autour des acteurs du dossier dans ce long chemin judiciaire. Car si la pollution est désormais stoppée, l'usine CMMP a tué et tuera encore pendant de longues années.

Publié dans environnement

Commenter cet article