Aulnay-sous-Bois : deux faux pères Noël confondus !

Publié le par Aulnay Autrement

En attendant la période des voeux pieux de la nouvelle année, il semblerait que deux faux pères Noël et complices aient été récemment aperçus dans notre bonne ville d'Aulnay-sous-Bois porteurs de promesses démagogiques et irréalistes.

 

2014-12-30_150615.jpg

 

Parmi ces trois images, saurez-vous les reconnaître ?

Publié dans humour et humeur

Partager cet article

Repost 0

Oxygène n°207 (Décembre 2014)

Publié le par Laurent Comparot

Oxygene207.jpeg

 

Nous poursuivons cette rubrique du décryptage d'Oxygène, le mensuel municipal. Ce mois-ci, la maquette est déclinée avec la couleur rouge, celle de Noël. Nous avions en effet besoin de l'organe de propagande de Bruno Beschizza pour nous rappeler cette très populaire fête à laquelle les aulnaysiennes et aulnaysiens sont attachés.

Il m' a été rapporté que le mot "Noël" est cité près de 49 fois dans ce numéro...


- Couverture : Après Aulnay Respectueuse et Aulnay Gagnante mots d'ordre de la campagne de la liste UMP aux élections municipales voici Aulnay Festive. Le lecteur est vite rassuré car on annonce d'emblée sous la rubrique Aulnay en Action une intervention du maire en page 10 : Bruno Beschizza va donc s'exprimer. Surprenant non ?


- Page 3 : pluralisme oblige, voici de nouveau la page réservée au maire avec nouvelle scéance de pleurnicheries de ce dernier quant au difficile équilibre financier à trouver et la dénonciation des dépenses occasionnées par les voeux aux aulnaysiens des précédentes années. Pour fêter cela, Bruno Beschizza  a décidé d'inviter tous les aulnaysiennes et les aulnaysiens, soit plus de 80.000 habitants, pour les voeux en janvier prochain. La superficie de la surface d'évolution de la salle Scohy étant de 902 m2, cela fait une densité inégalée de près de 90 personnes par m2. Il n'y a pas à dire Bruno Beschizza est vraiment fort. Il n'est pas mentionné en combien de parts sera divisé chaque petit four... mais nous aurons sans doute plus d'information dans la très économique lettre du maire.


- Pages 4 à 7 : La rubrique "Aulnay en images" propose une rétrospective des évènements du mois dernier, donc de novembre. L'ensemble est décevant car on s'aperçoit que Bruno Beschizza n'apparaît que deux fois. Sans doute qu'il était ce mois-ci trop occupé par l'élection à la tête de l'UMP de son mentor Nicolas Sarkozy. 

Le mention spéciale va donc pour la page 4 avec cette photographie extraordinaire du marché de Noël au presbytère de l'église Saint-Sulpice. Cet évènement de la communauté catholique de la ville méritait bien une pleine page, histoire de ne pas oublier que la ville est placée sous le signe de de rédemption chrétienne catholique. Un aspect bien compris par le transfuge du Bondy Blog, Saïd Harbaoui rédac' chef d'Oxygène à qui nous décernons aussi une mention spéciale pour avoir rebaptisé la "Place de l'église - Parvis Jean-Paul II" en "Place Jean-Paul II".


- Page 9 : Une page consacrée aux victimes de l'amiante suite aux activités de l'usine CMMP située au Vieux Pays. L'article omet bien sûr de préciser que la précédente municipalité a procédé en toute sécurité au démentèlement de cette usine. L'article précise que "Les personnes, qui souhaitent un soutien dans les démarches administratives peuvent bénéficier d’un dispositif mis en place par la Mairie au CMES Louis Pasteur, 8-10 avenue Coullemont " ce qui est faux. En effet, le dispositif pilote de proximité mis alors en place avec le docteur Maurice Allouche a été démentelé par l'administration Beschizza. On renvoit donc les victimes vers les méandres de l'ARS.


- Page 10 : L'intervention du maire promise sur la couverture mais sans action. Bruno Beschizza revient sur la journée du 13 octobre pour laquelle il s'est mis en tête qu'il obtiendrait un dédommagement de la part du ministère de l'Éducation Nationale. Bruno Beschizza qui en 9 mois n'a toujours pas réussi à mettre en place les rythmes scolaires prévu pour la rentrée de septembre 2014 est bien en pleine mesure de faire plier le ministère sur le sujet. Autre différent avec le gouvernement, le nouveau commissariat de Police Nationale. Initialement prévu pour être implanté près du carrefour Jean Monnet sur un terrain offert par la ville, Bruno Beschizza avec l'aide de ses amis syndicalistes policiers a tout fait pour s'opposer à ce projet. Aujourd'hui, alors qu'il ne propose pas d'autre alternative foncière, il s'étonne que le projet soit enterré par le ministère. De toute évidence, l'opposition de Bruno Beschizza à avoir un nouveau commissariat a bien été enregistré par le ministère... Quant aux effectifs de Police, on se demande où était le très vindicatif Bruno Beschizza quand son ami Nicolas Sarkozy supprimait 12.469 postes entre 2007 et 2012 dont 103 pour notre seule ville.

 

- Page 11 : Le gros dossier de la nouvelle majorité et le plus mal engagé avec ces pseudos rythmes scolaires annoncés pour on ne sait quelle date. Encore de la poudre aux yeux pour des parents d'élèves qui souhaitent toujours une réelle mise en oeuvre de la réforme des rythmes scolaires dans notre ville pour la réussite de leurs enfants. La rédaction d'Oxygène oublie d'annoncer que la première réunion d'évaluation des rythmes scolaires a été un bide complet, la feuille de route de monsieur Beschizza et de madame Fouque s'apparentant plutôt à une feuille blanche. Aux très nombreuses interrogations des représentants de parents, nos élus n'avaient pas de réponses à offrir.

 

- Page 12 : autre foutage de gueule, la mise en place du Conseil consultatif des retraités qui exclut de fait une partie de seniors et donc l'action est totalement verrouillé par une charte taillée sur mesure. Les participants s'engagent par écrit à "siéger au sein de ce Conseil apolitique et consultatif qui ne peut donc être ni un lieu de débats d’opinions politiques, ni un espace de polémiques". Un conseil consultif et surtout muselé.

 

- Page 13-16 : Noël, Noël, Noël, Noël, Noël, Noël, Noël, Noël, Noël, Noël, Noël, Noël, ...


- Page 18 : le courrier des lecteurs, la très fameuse rubrique "Bruno Beschizza s'occupe de tout". Encore une rubrique toute à la gloire de notre très glorieux maire. Il suffit de lui écrire et il vous répond directement dans le mensuel municipal. Ce mois-ci, c'est la première adjointe Séverine Maroun qui s'en occupe. Un courrier d'une aulnaysienne déplorant les multiples incivilités routières ayant lieu devant son domicile. Madame Maroun répond donc en alertant les services et la Police Municipale tellement à l'écoute des habitants qu'elle semble ignorer que les incivilités routières sont légion dans notre ville...


- Page 22 : l'accueil des nouveaux commerçants dont ce couple de boulangers qui s'intallent place Abrioux Où cela ? Place quoi ? "Ex place Camélinat" est obligé de préciser la rédaction d'Oxygène. Place Camélinat répondent les Aulnaysiens.


- Page 29 : Bruno Beschizza et son équipe se seraient bien ennuyés sans Gérard Ségura et les élus de gauche. Encore une inauguration à mettre au compte de l'action de la précédente municipalité de Gauche, celle du gymnase Ambourget fraîchement rénové. Prompt à inaugurer les équipements votés et financés sous le précédent mandat, Bruno Beschizza ne devrait pas lui, au rythme actuel laisser de nouveaux équipements à l'issue de son mandat...


- Page 30 : les tribunes ou ce qu'il en reste. Réduite de 2700 à 1700 signes, voici la démocratie peau de chagrin chère à Bruno Beschizza. Tout pour lui et rien pour les autres. Même les groupes de la majorité n'ont pas le droit à la mention de leurs groupes politiques. Pour l'UMP et la droite extrême, Alain Pachoud revient sur la mission impossible, la réduction de 10 % des dépenses sans bien entendu augmenter les impôts. Les Aulnaysiens vont bientôt se rendre compte que cette gestion se traduira par une baisse des services et avec en prime une forte augmentation des impôts. Monsieur Pachoud s'attribue à tort l'installation des ateliers du Grand Paris sur le site de PSA alors que le dossier avait été déjà monté et mis en place par Gérard Ségura et son équipe : quand on n'a pas de bilan, on s'attribue le bilan des autres. Pour l'opposition, Évelyne Demonceaux revient sur le dossier de l'amiante et sa gestion exemplaire sous la précédente mandature....


Page 46 : les indispensables petites annonces, sans doute plus importantes que les tribunes politiques... avec des peluches, une parka homme, une poussette et un blouson en cuir pour femme. Du grand travail de journaliste...

 

A bientôt...

Publié dans Oxygène décrypté

Partager cet article

Repost 0

Urgence : inscription sur les listes électorales avant le 21 décembre 2014

Publié le par Aulnay Autrement

Inscription-sur-les-listes-electorales-2015.jpg

Pour pouvoir voter en 2014, les citoyens doivent être inscrits sur les listes électorales au plus tard le 31 décembre 2013. L’inscription est automatique pour les jeunes de 18 ans.

En dehors de cette situation (déménagement, naturalisation, radiation, ..) , l’inscription sur les listes fait l’objet d’une démarche volontaire.

 

En cas de doute, vous pouvez aussi vous assurer auprès du service des élections que vous figurer bien sur les listes électorales.

 

L’inscription sur les listes électorales est possible selon 3 modalités :

 

• soit en se rendant à la mairie avec les pièces exigées (formulaire d’inscription, pièce d’identité et justificatif de domicile),
• soit par courrier en envoyant à la mairie le formulaire d’inscription, une photocopie d’une pièce d’identité et un justificatif de domicile,
• soit par internet en utilisant le téléservice proposé par mon.service-public.fr.

 

Nous conseillons de vous rendre au plus vite à la mairie et préalablement de vous informer par téléphone au 01 48 79 63 63


Prochaines élections :

 

- élections départementales : les dimanches 22 et 29 mars 2015

 

- élections européennes : fin 2015

Publié dans citoyenneté

Partager cet article

Repost 0

Petite Enfance : grève suspendue après le recul de Bruno Beschizza

Publié le par Laurent Comparot

La menace d'un préavis de grève illimité lancé par le syndicat FO-Communaux d'Aulnay-sous-Bois aura eu raison des menaces de réductions des effectifs prévus par l'équipe de Bruno Beschizza. Les premiers visés étaient bien entendu les contractuels (actuellement environ trente personnes selon le syndicat FO).

 

PreavisGreveFO.jpeg

Dans un communiqué diffusé vendredi 12 décembre, le syndicat FO annonçait que le préavis de grève "petite enfance" était levé. Une délégation a été reçue le vendredi 12 décembre par le direction générale. Toujours selon cette source les contrats menacés ont été reconduits pour une année.

Nul doute que ce secteur de la "Petite Enfance" a été jugé politiquement trop sensible par l'équipe municipale. Dans "La Lettre du Maire" de novembre 2014, Bruno Beschizza avait annoncé vouloir à tout prix faire des économies en s'attaquant à la masse salariale jugé trop importante et à l'absentéisme des personnels.

Principal poste budgétaire de la ville avec près de 60 % des dépenses, la masse salariale sera sans doute réduite en 2015 par Bruno Beschizza. Les personnels contractuels en seront bien entendu les premières victimes. On ignore pour l'instant dans quels secteurs se feront ces coupes franches.

Publié dans politique locale

Partager cet article

Repost 0

Les élus socialistes d’Aulnay-sous-Bois soutiennent la revendication des parents et des enseignants des collèges d’Aulnay

Publié le par Aulnay Autrement

Les élus socialistes d’Aulnay-sous-Bois soutiennent la revendication des parents et des enseignants des collèges d’Aulnay


Dès le premier jour de mobilisation, les élus socialistes d’Aulnay ont apporté leur soutien aux parents et aux enseignants des collèges.

Daniel Goldberg, député, et Gérard Ségura, vice-président du Conseil Général, sont intervenus auprès du Directeur Académique et de la Rectrice pour alerter sur la situation et demander que soient reçues les délégations d’établissement.

Daniel Goldberg est intervenu directement auprès de la Ministre pour lui exposer la situation des collèges de Pisan et V. Hugo et lui indiquer notre position : « A classement égal, traitement égal » !

Et donc classement de Christine de Pisan et Victor Hugo en REP + au même titre que Pablo Neruda et Claude Debussy.

Ils resteront vigilants sur les engagements de la ministre concernant Le collège Gérard Philippe.


Guy Challier, Latifa Bezzaouya, Evelyne Demonceaux, Leila Abdellaoui, conseillers municipaux, Gérard Ségura, conseiller municipal, vice-président du Conseil Général, Daniel Goldberg, conseiller municipal, député de Seine -saint-Denis.

 

Source : Communiqués des élus socialistes du Conseil Municipal d'Aulnay-sous-Bois

Publié dans éducation - formation

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>