Ouverture de l'UGC Ciné Cité le 1er octobre

Publié le par Aulnay Autrement

OuvertureOParinor.jpg

 

La société UGC revient au centre commercial O'Parinor après 10 ans d'absence. UGC s'était alors séparé d'un complexe vieillissant de quatre salles.

 

10 ans après, UGC revient avec l'ouverture de cette Ciné Cité qui propose sur trois niveaux, 14 nouvelles salles totalisant 2600 sièges. 31 personnes ont été embauchées pour faire tourner ce nouveau temple dédié au 7e art.

 

UGC annonce un programme ambitieux avec la projection de 300 nouveaux films par an et pas moins de 500 scéances par semaine. Par ailleurs, un partenariat a été établi avec le cinéma de l'Espace Jacques Prévert.

 

Il s'agit d'une très bonne nouvelle pour le centre commercial O'Parinor et ses commerces après des années d'efforts et d'investissement pour rénover et redynamiser cette locomotive commerciale du nord de notre commune.

 

Plus d'informations : site UGC dédié au UGC Ciné Cité d'Aulnay-sous-Bois

Publié dans économie

Partager cet article

Repost 0

Oxygène n°204 décrypté (Septembre 2014)

Publié le par Aulnay Autrement

 

Oxygène204

 

Pour ce mois de septembre, Oxygène a revu sa maquette. C'est Invivo Communication, la société de communication qui semble avoir la cote ces derniers temps (nous y reviendrons) qui a revu la maquette et la mise en page du désormais mensuel municipal. En ce qui concerne la rédaction, elle n'est plus assurée par Philippe Ginesy. C'est désormais Saïd Harbaoui, un ancien collaborateur du Bondy Blog qui rédige les articles.

 

Rien à dire sur la couverture, si ce n'est ce très étrange arbre dans le vent sur fond rouge alors que jusqu'à présent, la charte graphique de la ville était d'avoir un arbre dans le vent sure fond vert.

La pagination passe de 36 pages pour l'ancienne formule à 48 pages pour la nouvelle, pages publicitaires comprises. A noter, la taille de la police utilisée qui est plus grosse, ce qui réduit d'autant le contenu rédactionnel.

 

- Page 3 : la page réservée au maire. Le statut de cet espace reste sujet à discution. S'agit-il d'une introduction au sommaire du mensuel ? S'agit-il d'une tribune ? S'agit-il d'autopromotion ?   Sa lecture pourrait faire pencher pour la dernière option tant elle met en valeur les actions et propos supposés du maire le tout sur un air d'autosatisfaction. 

A la lecture de ce texte, élus et personnel municipal sont relégués au second plan et ne servent qu'à servir un plus grand destin celui de monsieur Bruno Beschizza. Tout naturellement, cette prose est centrée sur la seule unique personne : "j'ai voulu", "je veux", "je pense", "j'ai pris mes responsabilités",...

Sur le fond, plusieurs surprises à commencer les raisons du passage à une seule parution par mois au lieu de deux du magazine municipal. Il justifie ce passage de deux parutions mensuelles à une seule par une forte demande de ses concitoyens (ah bon, combien d'aulnaysiens ?) et par des mesures d'économie (si c'est le cas combien déduction faite des espaces publicitaires).

Il revient sur la réforme des rythmes scolaires avec cette petite phrase qui va faire bondir plus d'un parent d'élève : "Fin juin, le samedi matin s'est finalement imposée pour notre ville comme matinée supplémentaire". C'est un petit raccourci de la situation qui néglige de préciser que le préfet a sommé Bruno Beschizza de mettre en place la réforme et que de sa seule initiative, Bruno Beschizza a imposé le choix du samedi au mépris du choix majoritaire des parents d'élèves pour le mercredi.

Il annonce vouloir mettre en place dès la rentrée un comité de suivi et de mise en place de cette réforme. A priori, un mois plus tard, en cette fin septembre, cette instance dont on ignore la composition et les prérogatives n'existe toujours pas...

 

- Page 5 : diverses actualités dont le commémoration du 14 juillet place de la République où la présence des nombreux élus, de différentes personnalités civiles et militaires est résumé par " la présence du maire et de son équipe municipale".

 

- Page 9 : page sécurité située dans la catégorie des pages "Aulnay en action" dont on ne comprend pas le sens, ni le lien avec les deux pages suivantes consacrées aux Journées Européennes du Patrimoine, et encore moins avec la page business suivante.

 

- Page 12 : nous voilà à la page Business du magazine avec une interview sidérante du nouveau propriétaire du Novotel d'Aulnay-sous-Bois. On a du mal à comprendre le pourquoi de cette interview dans laquelle ce monsieur se félicite de l'élection de l'actuelle majorité municipale ainsi que de la fermeture du site automobile par PSA et des perspectives économiques qu'ouvriraient cette catastrophe industrielle. En réalité, on ne comprend pas du tout le sens de son propos à moins que ses déclarations aient été mal reportées. Est-ce un échange de bons procédés, un peu de promotion en faveur de l'équipe du maire contre une petite publicité pour son hôtel ? On ne saurait que rappeler que c'est dans cet établissement qu'avaient été saisis par la police en avril dernier 9 kilos de cocaïne et qu'avait été démentelé un trafic de stupéfiants. Il n'est pas certain que cette interview contribuera à remonter l'image de cet hôtel.

 

- Pages 13, 14, 15 et 16 : enfin le dossier annoncé en couverture sur la réforme des rythmes scolaires qui redonne aux élèves de maternelle et de primaire une demi-journée d'enseignement en plus et son application sur la ville. Après avoir souligné pendant les six premiers mois de son mandat tout le mal que notre nouveau maire pensait de cette réforme, voilà que le discours est diamétralement opposé et qu'on tente d'expliquer combien cette réforme est bien pour nos enfants tout en faisant la promotion de son application (à bas coûts) sur la ville. Le summum de la contradiction et de la confusion est sans doute atteint sur la page 16 où sous la rubrique périscolaire on tente de faire croire qu'il existe une organisation dédiée à l'activité périscolaire au service des enfants et de leurs parents alors qu'il s'agit simplement de faire l'éloge du tissus associatif local. Ensuite l'article dérive sur des éventuelles interventions de structures associatives (dans quel cadre ?, sur quels horaires ?) pour conclure qu'un mercredi libéré c'est mieux pour bénéficier des activités extra-scolaires offertes par le milieu associatif. 

 

- Page 17 : une page relativement neutre sur l'inauguration du 7e collège baptisé Simon Veil et pour cause, ce collège n'aurait pas été bâti sans la mobilisation et l'obstination des élus de la précédente majorité, ni la volonté du Conseil Général de Seine-Saint-Denis, ce que tait bien entendu l'article.

 

- Pages 22 et 23 : consacrées au Forum des Associations traditionnel rendez-vous annuel de très nombreux aulnaysiens qui revient dans la cadre étriqué et poussiéreux de la Ferme du Vieux Pays. Fini le plein air et les grands espaces offerts par le complexe sportif du Moulin Neuf !

 

- Page 26 et 27 : Dans la rubrique "Aulnay à venir", voici deux pages consacrée à la Démocratie Locale et donc des conseils de quartier. Petit constat, cela fait plus de six mois que la nouvelle équipe municipale est en place et le dossier des conseils de quartier est toujours dans la rubrique "à venir". Il est plus que temps de se demander à quoi servent les adjoints supplémentaires (et donc dûment indemnisés) autorisés par la loi (L.2122-2-1 du Code Général des Collectivités territoriales) si ces conseils de quartier ne sont pas mis en place.

Ces deux pages expliquent que tout d'abord moins de conseils de quartier (quartiers qui passent de 12 à 8) et donc moins de démocratie, c'est mieux pour la démocratie, tout en soulignant que le concept de quartier est mauvais car diviseur dans une ville comme Aulnay-sous-Bois. Il est prévu huit réunions par an et par quartier ce qui semble en cette fin septembre très largement compromis pour 2014. L'article finit sur la composition de ces conseils en particulier les membres supposés de droit dont on ignore sur quels critères ils seront choisis. A noter que lors du conseil municipal, monsieur Cahenzli 14e adjoint au maire en charge de la démocratie locale avait tenu à mettre les choses au clair en annonçant qu'il était hors de question d'accepter n'importe qui au sein des conseils de quartier.

 

- Pages 30 et 32 - les tribunes politiques : eh bien non, ce numéro sera sans tribune politique. La seule expression politique sera donc sur ce mois de septembre sera celle de Bruno Beschizza. Les trois groupes politiques représentés à l'assemblée municipale sont donc privés d'expression démocratique.

 

- Page 46 : Les peties annonces du mois et une véritable question : cette rubrique digne d'une feuille de patronage a -t-elle sa place dans le magazine mensuel d'une ville de 85.000 habitants si riche en activités ?

 

Pour lire l'intégralité du numéro 204 d'Oxygène : cliquez ici

 

Publié dans Oxygène décrypté

Partager cet article

Repost 0

Bruno Beschizza, le concours ma bobine partout continue

Publié le par Aulnay Autrement

 Arbre dans le vent-copie-1

 

Il semble que le service communication de la ville d'Aulnay-sous-Bois ait eu énormément de travail ces derniers temps. Le magazine municipal Oxygène n'est pas le seul à avoir fait l'objet d'une nouvelle maquette et mise en page. 
C'est aussi le cas du petit générique de début des vidéos muncipales. Jusqu'à cet été, le petit générique était réalisé sur la base du petit logo dit "arbre dans le vent" si familier des aulnaysiens (voir ci-dessus).
En cette rentrée, un nouveau générique a été créé avec la juxtaposition d'images censées symboliser la ville. Une simple modernisation et une vision plus attractive au premier abord mais qui ne résiste pas à un examen attentif.
mabobine partout01

En réalisant un arrêt sur image, nous avons constaté (voir cercles rouges sur l'image ci-dessous) que pas moins de sept photographies de monsieur Beschizza apparaissaient dans les quelques secondes de ce générique.

 

mabobine partout02

 

 

Interrogé sur les choix ayant présidé à la réalisation de ce générique et pourquoi le choix monsieur Beschizza s'était imposé pour incarner au mieux les 85.000 habitants de cette ville, le service communication ne nous a pas à ce jour donné de réponse.

 

Comme d'habitude, nous sommes disposés à publier dans ces colonnes les explications à venir, pour peu que nos demandes fassent l'objet de réponses.

 

Partager cet article

Repost 0

Les alternatifs contre le projet du triangle de Gonesse

Publié le par Aulnay Autrement

Affiche-VOE-ALT-copie-1.jpg

 

Les 20 et 21 septembre 2014, les associations de lutte contre le projet d'urbanisation du triangle de Gonesse et l'implantation du centre Europacity vous donnent rendez-vous à la Patte d'Oie de Gonesse.

 

Toutes les informations sur le site dédié

Partager cet article

Repost 0

Conseil municipal : vidéos censurées ou malchance ?

Publié le par Laurent Comparot

 

 

Il y a comme un drôle de mic-mac autour de la vidéo de captation de la première partie du conseil municipal du 17 septembre dernier. Certes, il y a bien en direct des problèmes de son ce qui peut techniquement se comprendre, même si cela semble un peu trop souvent toucher les élus de l'oppostion.

 

L'aventure de la vidéo de cette première partie du conseil municipal semble un peu rocambolesque. Elle n'était pas disponible sur le site de la ville ce jeudi matin et avait été aussi retirée du site Daily Motion (1) où s'affichait la mention "Cette vidéo a été retirée par son propriétaire". Peu après notre demande auprès du service communication, une nouvelle version de la vidéo (2) a été mise en ligne. 

 

Certes des problèmes techniques sont tout à fait plausible et peuvent expliquer qu'il y ait eu deux mises en ligne différentes de la vidéo. Cependant, il faut remarquer que cela arrive précisément sur la partie de la retransmission du conseil sur lequel s'est produit le clash entre le maire et l'opposition, avec la sortie des élus socialistes et personnalités locales.


A l'écoute, on observe que mais le son a été coupé par deux fois sur les interventions de Madame Demonceaux. Une première fois d'une durée d'environ 4 minutes (entre 1:41:50 et 1:45:27) alors qu'Évelyne Demonceaux relève un certain nombre d'erreurs et approximations sur les délibérations 27, 28 et 29. Une seconde fois sur la fin de l'intervention de Madame Demonceaux de 36 secondes (entre 2:00:21 et 2:00:57) qui pourtant était fort intéressante car il s'agissait d'une mise au point suite à une attaque proférée à son encontre par Madame Delmont-Koropolis quelques minutes plus tôt. Cette dernière coupure reste aussi un mystère sachant qu'il reste encore 4 minutes de vidéo avant la suspension de séance et que durant ces 4 minutes, le son est revenu. Interrogé sur la raison ou les causes de cette coupure du son, le service Communication ne nous a pas encore répondu. Bien entendu, nous sommes dans l'attente de ses explications... que nous ne manquerons pas de publier.

 

 

(1) URL : http://www.dailymotion.com/video/x265my4_conseil-municipal-du-mercredi-17-septembre-2014_news

(2) URL : http://www.dailymotion.com/video/x266rgk_conseil-municipal-du-17-septembre-2014_news

 

Article mis à jour et rectifié le 20/09/2014

Publié dans politique locale

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 > >>