Aulnay et les rodomontades d'Éric Raoult

Publié le par Laurent Comparot

chasse-gardee.jpg

 

Dans la primaire de droite qui s'annonce pour les élections municipales de 2014 suite à l'arrivée inopinée de Bruno Beschizza, Éric Raoult entend encore peser en faveur du candidat désigné par Jean-François Copé, le patron de l'UMP.

 

Éric Raoult considère qu'Aulnay-sous-Bois est une chasse gardée de l'UMP. Ce que conteste Jean-Christophe Lagarde, député-maire de Drancy, numéro 2 de l’UDI au niveau national et patron de l'UDI au niveau départemental. Ce dernier met en avant l'implantation aulnaysienne de Jacques Chaussat, candidat déclaré de l'UDI pour Aulnay.

 

Monsieur Lagarde sait bien qu'Éric Raoult maire du Raincy et patron de la Fédération UMP de Seine-Saint-Denis ne pèse plus guère politiquement que ce soit nationalement ou localement.

En 2012, défaite électorale, déballage conjugal et procès retentissant ont fortement entamé le crédit politique de celui qui était entre 1995 et 1997 ministre de la Ville et de l'Intégration.

 

Au sein même de la majorité de droite du Raincy, Éric Raoult est contesté par tous ceux qui invoquant des vexations, du harcèlement ou des insultes ont décidé à droite de se désolidariser d'un personnage jugé incapable de gérer les affaires de leur ville.

L'homme qui entend aujourd'hui imposer la candidature de Bruno Beschizza à Aulnay-sous-Bois n'est même plus maître au sein de sa propre majorité municipale !

 

La récente manoeuvre de ralliement d'une obscure et inconnue responsable de l'UDI par l'équipe de Bruno Beschizza rentre dans le cadre de cette guerre des droites qui oppose élus de terrain et élus d'appareil.

 

Il faut croire que la candidature de Bruno Beschizza soit bien fragile pour qu'Éric Raoult soit appelé à la rescousse pour sauver ce protégé de Nicolas Sarkozy.

 

 

Sources :

- Au Raincy, des municipales sur fond de fin de règne - article du Monde du 6 octobre 2013

Premiers couacs à l’UMP - article du Parisien du 

Publié dans Municipales 2014

Partager cet article

Repost 0

Une inconnue rejoint un inconnu. What else ?

Publié le par Laurent Comparot

Inconnus_maison.jpg

 

 

Pour la Droite Aulnaysienne, il s'agit du coup d'éclat de la semaine. On apprend qu'une inconnue conseillère nationale de l'UDI vient de rallier le candidat UMP dans la perspective des élections municipales de 2014. Un candidat dont la présence est plus que discrète : absent des conseils municipaux, à croire que le conduite de la ville ne le passionne guère, il était tout autant absent de la très récente inauguration du gymnase du 7e collège...

 

Même si ce dernier prétexte une prétendue expertise en questions de sécurité (on y reviendra) pour mobiliser les médias, il reste un parfait inconnu dans notre bonne ville, même de ses voisins !

 

Quant à la fameuse recrue qui excite spin doctor et blogueurs, on se demande qui elle peut bien être. On a beau chercher, elle ne figure pas dans l'organigramme de l'UDI, cette fédération de partis de centre droit !

 

Bref rien de neuf si ce n'est qu'à droite le mercato fait rage.

Publié dans Municipales 2014

Partager cet article

Repost 0

What else ?

Publié le par Aulnay Autrement

BeschizzaWhatElse

 

Image : photomontage bien sûr

Publié dans Municipales 2014

Partager cet article

Repost 0

Refuser l'ouverture du dimanche, un choix social à assumer

Publié le par Laurent Comparot

Tmp00001.jpg

 

" Cela constituerait une rupture de l’égalité entre les petits commerces et les grandes surfaces, créerait une concurrence déloyale et contribuerait à accentuer une déréglementation. En tant que commerçant, je ne crois pas qu’ouvrir mes deux magasins le dimanche me rapporterait quelque chose puisque le pouvoir d’achat de mes clients potentiels n’aura pas augmenté.

De plus, et cela m’agace profondément, ce débat est paradoxal. Le plus souvent, ceux qui voudraient que les magasins soient ouverts le dimanche ne souhaitent pas eux-mêmes travailler ce jour là.

Je ne pense pas que travailler le dimanche serait une liberté et rendrait service aux consommateurs. Nous risquons en effet d’arriver à des journées entières passées dans des galeries marchandes au détriment d’autres activités. Je ne suis pas certain que cette demande vienne des consommateurs, elle émane plutôt du patronat de la grande distribution. En ce qui me concerne, pas un seul de mes salariés ne souhaite travailler le dimanche ; tous veulent pouvoir se retrouver en famille ou avec des amis un jour de la semaine. Pour ma part, je suis partisan d’un libéralisme contrôlé."

 

C'est par ces propos de Jean-Christophe Niclot du Centre des Jeunes Dirigeants d'Entreprise que les présentes colonnes défendaient en septembre 2009 le principe du repos dominical pour tous.

 

Cette intervention singulière reste d'actualité alors que revient sur la table une éventuelle demande de dérogation pour le centre commercial aulnaysien O'Parinor.

 

Le Conseil Municipal de la ville sera consulté sur la demande du classement en Périmètres d'usage de consommation exceptionnel (PUCE) du centre commercial O’Parinor. Les élus communistes en ont d'or et déjà repoussé le principe.


Le préfet aura le dernier mot et tranchera.

 

Pour défendre le projet, on évoque le classement en PUCE des centres commerciaux de Villemonble et de Rosny et l'arrivée d'Aéroville, les garanties offertes par le Centre Commercial lui-même.

 

Au-delà du fait qu'il s'agit encore de la fuite en avant économique d'un système commercial totalement obsolète, il ne faut pas négliger l'impact sur ces centaines de salariés sacrifiés sur l'autel illusoire de la consommation dont le quotidien risque d'être sacagé.

 

Non, il faut dire non pour assumer pleinement ce choix social.

 

Publié dans société

Partager cet article

Repost 0

Vers le 7e collège... un grand pas pour le sud de la ville

Publié le par Laurent Comparot

7College.jpeg

 

Hier soir, les aulnaysiens ont pu assiter à l'inauguration du gymnase du 7e collège. Cet espace sportif flambant neuf est en effet pour accueillir les élèves du tant attendu 7e collège, mais aussi en dehors des heures de cours à servir aux différents clubs sportifs de la ville.

 

Inauguré par Stéphane Troussel, président du Conseil Général de Seine-Saint-Denis et par Gérard Ségura, maire d'Aulnay-sous-Bois en présence des élus du Conseil Municipal, de Daniel Goldberg, député de la circonscription et de Matthieu Hannotin, vice-président chargé de l'éducation et de la jeunesse au Conseil Général, cet équipement suscite un véritable espoir pour toute la population du sud de la ville.

 

Il n'est en effet que la première partie d'un ensemble qui comprendra bien sûr le collège dont l'ouverture est prévue à la rentrée de septembre 2013.

 

Attendu depuis plus de 15 ans, ce collège est bienvenu pour accueillir une partie des 1090 élèves qui sont actuellement accueillis sur les trois sites du collège Le Parc.

 

Longtemps serpent de mer politique de la droite aulnaysienne, le projet n'a jamais été une priorité pour l'ancienne équipe dirigée alors par le tandem Gaudron-Chaussat qui a toujours su trouver des prétextes et des excuses pour repousser aux calendres grecques son édification.


Finalement, le 7e collège n'a pu voir le jour que grâce à l'action de l'actuelle majorité municipale qui en moins d'un mandat a réussi à trouver et à acquérir la surface nécessaire et à convaincre le Conseil Général de Seine-Saint-Denis de l'urgence de la construction d'un tel équipement.

 

Un grand pas pour nos enfants et notre ville d'Aulnay-sous-Bois.

Publié dans éducation - formation

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>