La campagne de Beschizza patine !

Publié le par Laurent Comparot

savon_marseille.jpg

 

Décidement, la campagne électorale peine à démarrer pour Bruno Beschizza le candidat UMP aux élections municipales de 2014 imposé par Jean-François Copé.

 

Il semble toujours être à la recherche des Aulnaysiens. Censé être coaché par l'UMP locale, dans l'immédiat, il s'agit plutôt d'une série de rendez-vous ratés pour le tout frais émolu de l'équipe Sarkozy-Copé.

 

Il faut croire que le cœur n'y ait pas parmi les copains de l'UMP. Comme nous l'avions déjà relaté,  cette arrivée est loin de faire l'unanimité au sein de la droite aulnaysienne sans parler des ambitieux qui, Gaudron définitivement disqualifié, voyaient venir leur heure en 2014.

 

Peut-être que le Rosnéen aurait plus de succès à enfin se trouver un pied-à-terre et ce n'est pas gagné en cette période de pénurie de logements, surtout à Aulnay.

 

Dans l'immédiat, la campagne de Bruno Beschizza patine à croire que la planche a été légèrement savonnée, avec le très confidentiel mais bien local "Véritable savon d'Aulnay".

Publié dans Municipales 2014

Partager cet article

Repost 0

Une bien étrange pétition pour le RER B...

Publié le par LC

attention_manipulation.jpgC'est une bien étrange association qui propose aux usagers aulnaysiens du RER B une pétition pour le maintien des RER B directs entre Aulnay-sous-Bois et Paris. Cette nouvelle association s'appelle RER B AULNAY DIRECT mais ne semble pas avoir d'existence légale selon le Journal Officiel qui publie les enregistrement des nouvelles associations en préfecture.

Cette association est tout aussi inconnue du Comité d'Usagers RER B Nord qui est clairement identifié et très impliqué dans le dossier du RER B.

 

Et pourtant, cette pétition est diffusée par email et sur les fameux réseaux sociaux et même  bien imprudemment reprise par Monaulnay

 

Pourtant parmi les mystérieuses personnes assurant la diffusion de cette pétition, on retrouve un éminent membre de l'UDI et tout cela à quelques mois des élections municipales.

 

De là à penser, que cette pétition ne sera destinée qu'à recceuillir un certain nombre de contact à des fins purement électorales. C'est ce qui m'a été aimablement suggéré.


D'ailleurs, ce ne serait pas la première fois. Il serait bien de savoir comment le candidat officiel et déclaré à ces élections a enrichi ses fichiers de contacts avec une bien troublante base de emails. A ce sujet, d'autres rumeurs circulent. On parle de blogs... mais ce n'est bien pas possible.

Publié dans Municipales 2014

Partager cet article

Repost 0

Nouveau commissariat : les élus doivent prendre leurs responsabilités

Publié le par LC

L'ancien préfet de Seine-Saint-Denis, Christian Lambert, était d'accord sur la projet de reconstruction du commissariat principal d'Aulnay-sous-Bois le long de l'ancienne N2.

Fort de son expérience d'ancien "grand flic" passé par le RAID et la Préfecture de Police, il avait compris la nécessité pour la Police Nationale de se doter d'un nouveau commissariat moderne situé à proximité des lieux d'intervention.

 

enseigne-lumineuse-police.jpg

 

Une nécessité et un projet déjà financé à 50 %

La nécessité de ce commissariat fait d'ailleurs l'unanimité au sein du conseil municipal. Mais, le prétexte de la localisation sert de tremplin politique à quelques politiciens du cru qui veulent se saisir du thème de la sécurité à des fins purement électoralistes. Certes, les municipales de 2014 approchent mais il faut aussi privilégier le bien-être des aulnaysiens. Le montage est presque complet avec l'apport gracieux du terrain par la commune et le financement à 50 % par la Région Île-de-France. Et les négociations au plus haut niveau vont bon train.

 

Le syndrome du 7ème collège

Les aulnaysiennes et aulnaysiens subiront-ils le syndrome du 7ème collège ? Ce collège destiné à soulager le Collège Le Parc au bord de l'asphyxie avec plus de 1.000 élèves a été longtemps le serpent de mer du sud de notre ville. A l'origine, ce collège était prévu à la limite sud de la ville sur le Stade Henri Berteaux, rue de l'Yser. Les crédits avaient même été votés et inscrits par le conseil Général de Seine-Saint-Denis. Mais les Gaudron et Chaussat (qui dirigeaint à cette époque la ville) avaient alors pinaillé autour de la possibilité d'accueillir des élèves de Bondy, le temps qu'un collège de Bondy soit reconstruit. Entretemps, les crédits ont été utilisés ailleurs et Bondy a eu la rénovation et l'extension de son collège. Et toujours rien pour les enfants d'Aulnay-sous-Bois.

Il a finalement fallu attendre l'aternance politique sur la ville pour voir renaître le projet et aboutir à son édification.

Le nouveau commissariat risque hélas de passer à la trappe à cause de tels aternoiements.

 

Dès à présent, les élus doivent prendre  leurs responsabilités et s'unir pour l'édification du nouveau commissariat

Alors que la commune offre le terrain et que 50 % du financement est apporté par la Région Île-de-France, il n'est plus temps de s'unir pour mener à son terme ce projet.

Car les enjeux ne sont pas strictement aulnaysiens comme pourraient le penser quelques politiciens à l'esprit bien étroit. D'autres communes y compris limitrophes se battent aussi pour obtenir de nouveaux commissariats avec sans doute moins de dissensions et plus de lucidité.

Les crédits sont limités et seuls les projets les mieux défendus auront une chance de voir le jour.

 

Défendons le projet de notre nouveau commissariat et exigeons de tous nos élus de s'unir pour défendre ce projet.

Publié dans sécurité publique

Partager cet article

Repost 0

L'arrivée de Beschizza déchire-t-elle l'UMP locale ?

Publié le par Aulnay Autrement

copeMerde.jpg

 

La décision de Jean-François Copé et de la directionale d'imposer Bruno Beschizza en qualité de tête de liste UMP aux élections municipales de 2014 n'a pas fini de faire couler de l'encre et de cliver au sein même de l'UMP.

 

Un message sans appel pour les caciques locaux

Et pour plusieurs raisons. D'abord, il s'agit d'un message en direction des anciens élus, cadres locaux et actuels conseillers UMP qui peut se résumer ainsi :


- vous n'avez pas été foutus de garder la ville en 2007

- vous n'avez pas été capable de gagner une seule élection depuis 2007

- la direction de l'UMP ne vous estime pas capable de gagner en 2014

- en conséquence, la direction de l'UMP vous évince et confie la tête de liste à une personne susceptible de limiter la casse.

 

 

Mauvais coup

C'est un coup dur pour ceux qui n'avaient jamais accepté le verdict des urnes et qui nourissaient des ambitions de revanche et/ou brigaient plus ou moins ouvertement la tête de liste. Et il faut les comprendre car la vie de militant ce n'est pas tout rose : des années de militantisme, des soirées souvent passées en réunions, des tracts à distribuer, une présence publique indispensable et des week-ends à minima, une vie de famille souvent sacrifiée...

Tout cela pour une diva sans notoriété imposée par le siège et dont la seule qualité est d'être un des proches de Nicolas Sarkozy. Il faut le reconnaître cela ferait grincer plus d'un.


 

Des communiqués de soutien imposés ?

Il faut croire que cette arrivée de Bruno Beschizza n'ait pas vraiment soulevé l'enthousiasme des troupes, ni que cette adhésion n'ait guère convaincue les aulnaysiens.

Un premier communiqué (imposé ?) a donc été publié afin de clarifier les choses :


"Sa candidature est une chance pour la ville d'Aulnay et nous lui affirmons et apportons tout notre soutien. Il pourra compter sur une équipe soudée et motivée qui travaillera de concert avec lui pour tous les Aulnaysiens."

 

Comme cela ne semblait pas suffisamment clair pour tous, un autre candidat à la candidature mange aussi son chapeau :

 

"Je me suis porté candidat à l'investiture de l'UMP pour les prochaines échéances municipales afin de rassembler la droite, le centre, et au delà, tous ceux qui veulent relever le défi. L'UMP a décidé d'investir Bruno Beschizza, notre conseiller régional de Seine-Saint-Denis."

 

et de préciser :


" Sa candidature offre de nouvelles perspectives pour Aulnay. En s'appuyant sur nous, sur les talents aulnaysiens et en apportant sa compétence de conseiller régional, sa candidature va permettre de répondre aux grands enjeux qui se présentent à nous, comme le Grand Paris ou le devenir du site de PSA. "

 

 

Cela sent bien l'exercice imposé et encore tous les candidats à la candidature ne se sont pas prononcés publiquement en faveur du ralliement en faveur du candidat de la rue de Vaugirard. Ce dernier devra compter sur ce soutien sans faille et cette équipe soudée.

 

Une seule certitude pour Bruno Beschizza : en 2014, lors de la défaite à venir, il sera le seul responsable !

 


 

Illustration : photomontage réalisé avec trucage

 

Publié dans Municipales 2014

Partager cet article

Repost 0

La Droite Aulnaysienne désavouée par Jean-françois Copé

Publié le par Laurent Comparot

 

 

Gaudron2013

 

 

 

Le patron de l'UMP, Jean-François Copé a donc tranché. Ce ne sera pas un des ténors politiques de l'UMP locale qui sera tête de liste sur Aulnay-sous-Bois.

 

Alors que de nombreux prétendants de l'UMP rêvaient de revanche voire du sésame de la tête de liste, c'est la douche froide pour la Droite Aulnaysienne avec le diktat du siège de l'UMP qui impose en tête de liste le conseiller régional Bruno Beschizza.

 

C'est un double désaveux pour cette Droite qui s'est toujours présentée comme la seule à être capable de gérer la ville et dont de nombreux membres ont par le passé gérés la ville en qualité de Maire ou de Maires-Adjoints.

 

Jean-François Copé a ainsi considéré que les ténors de la Droite Aulnaysienne n'étaient en mesure gérer cette ville.

 

Cela les Aulnaysiennes et les Aulnaysiens le savaient depuis longtemps car ils ont permis par leur vote de sortir l'équipe sortante en 2008, vote confirmé en 2012 avec la non-réélection de Gérard Gaudron ancien maire à l'Assemblée Nationale.

 

Mais c'est toujours mieux quand c'est Jean-François Copé qui le dit !

Publié dans Municipales 2014

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>