Alain Ramadier, le retour (1)

Publié le par LC

 

C'est le grand retour d'Alain Ramadier avec une tribune à lui tout seul dans Oxygène.

L'ancien conseiller régional et ancien maire-adjoint aux sports et à la jeunesse est en pleine forme. Il est vrai qu'à l'approche de l'échéance des élections municipales, il est sans doute nécessaire de se remuer pour faire bonne figure et figurer ainsi dans la liste du prochaine tête de liste UMP désignée par Jean-François Copé.

 

Dans sa tribune, monsieur Ramadier n'a pas grand chose à dire sur Aulnay mais est très prolifique sur l'actualité nationale. Et reprenant les élucubrations de  Claude Gloasgen, député UMP de Paris et maire du 16e arrondissement de Paris, il s'est épanché sur les dernières manifestations nationales :


« Un ministre de l’Intérieur, élu de banlieue, et un préfet de police qui n’ont même pas anticipé les débordements prévisibles au Trocadéro l’autre soir. Est-il normal de mobiliser des CRS par milliers pour harceler les opposants au mariage pour tous, et de laisser faire, à l’inverse, des voyous sans foi ni loi ? Un million d’euros de préjudice en deux nuits d’émeutes à Paris. À qui la facture : Valls, Taubira ou Boucault ? »



Encore une fois, on est dans l'ostracisation des habitants de banlieue (et pépère tu es élu d'où ? Du 16ème ou d'Aulnay ?) et dans l'amalgame facile. Je pense que Manuel Valls « ministre de l'Intérieur, élu de Banlieue » a été assez clair dans sa condamnation des évènements du Trocadero.


En revanche, si Monsieur Ramadier aime les gentils et bons manifestants opposés au mariage pour tous, on va lui en montrer quelques-uns :


 

1287445_pic_970x641.jpginvalides-manif-pour-tous-26-mai-2013_scalewidth_630.jpg

 

 

gentils opposants au mariage pour tous


 

2035172.jpg1287435_pic_970x641.jpg

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

autres gentils opposants au mariage pour tous


 

1287463_pic_970x641.jpg

1287457_pic_970x641.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vilains CRS


 

1287437_pic_970x641.jpg1287461_pic_970x641.jpg

 

 

vilains CRS harcelant les gentils opposants au mariage pour tous


 

" Est-il normal de mobiliser des CRS par milliers pour harceler les opposants au mariage pour tous, et de laisser faire, à l’inverse, des voyous sans foi ni loi ? "


 

Alain Ramadier, Tribune Libre Oxygène n°179 du 27 mai 2013 

 

Sources images : TDG et AFP et un hommage à tous ces journalistes qui ont été la cible de ces gentils opposants au mariage pour tous.


Publié dans politique locale

Partager cet article

Repost 0

RER B+ : entre craintes et espoirs

Publié le par Laurent Comparot

La prochaine mise en place du RER B+ sur le section Nord de la ligne fait plus que jamais débat.

 

RERB+

 

Retour sur le projet

Après des années de sous-investissement et une hausse inimterrompue de la fréquentation, le projet RER B+ a pour objectif de remettre à niveau les installations en gare avec réhaussement des quais, modernisation des abris et mise en place de l'accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, rénovation lourde des rames, modernisation de la signalisation et tout récemment l'idée d'avoir un poste de commandement unique pour l'ensemble de la ligne (exploitations RATP et SNCF).

Cette phase de travaux longue et pénible pour les voyageurs qui n'a pas été sans retard touche à sa fin. Il y a eu des imprévus comme la découverte de fibres d'amiante dans certaines rames rénovées qui ont retardé le rythme de livraison des nouvelles rames.

L'autre aspect est l'introduction à partir du 2 septembre prochain d'un nouveau mode d'exploitation de la ligne car cela se traduira par la suppression des trains directs et semi-directs avec la mise en omnibus de tous les trains avec seulement deux missions vers le Nord : un omnibus Paris / Aéroport CDG2 et un omnibus Paris/Mitry-Claye.

En contrepartie, la cadence devrait être renforcée aux heures de pointe avec une fréquence de un train toutes les 3 minutes pour la partie Gare du Nord/Aulnay-sous-Bois, dans les deux sens et de un train toutes les 6 minutes sur les branches Aulnay-sous-Bois/Mitry-Claye et Aulnay-sous-Bois /Aéroport CDG2, dans les deux sens.

Bref, le RER B+ va devenir une longue ligne de métro à deux branches finales avec la fin des multiples missions.

 

Un investissement conséquent mais une future exploitation contestée

Le projet RER B+ est un investissement conséquent de plus de 500 millions d'Euro. C'est un investissement inédit depuis la création de la ligne comme le rappelle le député Daniel Goldberg qui a déjà longuement travaillé sur la problèmatique de cette ligne et qui met en avant les dernières avancées : mise en place d'un directeur unique de la ligne (juin 2013) et d'un centre de commandement centralisé (octobre 2013), et le principe de la création de voies de retournement en gare de Denfert-Rochereau.


Le principe de l'omnibus favorise les voyageurs des gares situées entre Paris et Aulnay-sous-Bois en offrant une cadence réellement augmentée. Cependant, il pénalise potentiellement les voyageurs situés entre Aulnay-sous-Bois et les terminus Nord en rallongeant le temps de parcours.

Le temps de parcours additionnel prévu est de 5 mn selon le STIF mais estimé par le Comité d'Usagers RER B Nord à 10 mn pour les voyageurs partant d'Aulnay-sous-Bois et de 15 à 25 min pour les branches Roissy et Mitry.

SNCF et STIF estiment que ce temps de parcours accru sera compensé par le fréquence accrue. En d'autres termes, les voyageurs attendrons moins longtemps sur le quai mais voyagerons plus longtemps dans les rames.

La véritable amélioration jouera donc sur la capacité des exploitants à gérer au mieux les flux passagers et les circulations de train. Et le pari est loind 'être gagné sachant que 80 % des retards sont dûs aux montées et descentes de passagers.


Pour leurs parts, les association d'usagers sont sceptiques et réclament :

- une négociation sur le passage à l’omnibus,
- la suppression des trains directs Paris-Roissy aux heures creuses avec un arrêt à Aulnay,
- le passage au ¼ heure des trains de la ligne K Paris-Aulnay-Mitry-Crépy-en-Valois en heures
de pointe,
- l’investissement immédiat dans le matériel roulant et dans les infrastructures.

 

Une amélioration mais encore des zones d'incertitude

Un effort d'investissement était nécessaire pour éviter à terme une asphyxie totale de la ligne. Cependant, il subsiste des craintes quant à une véritable amélioration de la desserte qui sera donc en voies dédiées entre les terminus Nord et Sud de la ligne sauf pour le tronçon situé entre Gare du Nord et Châtelet-Les Halles, goulet d'étranglement qui restera partagé avec la ligne du RER D.

Par ailleurs, les exploitants RATP et SNCF devront aussi jouer le jeu de la qualité de service et de la régularité et ne plus réguler le trafic en supprimant des circulations comme c'est encore trop souvent le cas. L'accent devra être mis sur l'information encore particulièrement défaillante en cas de perturbation et plus encore lors des heures dites creuses (la partie Nord de la ligne a la particularité d'être très fréquentée à toute heure de la journée, y compris au petit matin et en soirée contrairement à la majorité des lignes franciliennes).


Il convient d'avoir une approche très pragmatique quant aux véritables perspectives d'amélioration. Il semble que les espérances initialement portées par le STIF soient désormais revues à la baisse.

Ainsi, Alain Amédro qui en qualité de conseiller général siégeait au STIF lors de la génèse du projet est désormais très discret sur le sujet. Le connaissant très prompt à valoriser son action, son retrait sur le sujet est hélas peu engageant...


 

A noter que les associations d'usagers organisent une manifestation le vendredi 7 juin à 18h00 dans le hall et devant la gare d'Aulnay-sous-Bois.

Publié dans transports

Partager cet article

Repost 0

Comme larrons en foire...

Publié le par Laurent Comparot

 

communiquc3a9-conseil-24-mai-20131

 

Commentaire : Il y a des regards qui ne trompent pas. Sorties simultanées ou sortie de connivence ? Quand finit le hasard ? Et quand commence l'accord tacite ?

 


Publié dans politique locale

Partager cet article

Repost 0

Droit de réponse de Monsieur Hervé Suaudeau

Publié le par Aulnay Autrement

Aulnay-sous-Bois le 24 mai 2013,

Objet : Mail doublé d'un courrier recommandé

Monsieur Laurent Comparot,



Suite à vos propos sur votre blog Aulnay Autrement 1 me mettant gravement en cause de façon nominative, considérant la large diffusion de ceux-ci, considérant l'émoi qu'ils ont suscité parmi les parents d'élèves, considérant aussi les violences et provocations verbales que nous avons subies, en tant que parents d'élèves, de la part du maire à ce propos, je me vois dans l'obligation de faire valoir mon droit de réponse.

J'espère sincèrement que cette démarche permettra de mettre fin à ces troubles que vous avez provoqué notamment en donnant du crédit à une dénonciation calomnieuse d'une autre personne, dénonciation qui a eu pour destination les mains de la police.

Par conséquent, et en application des dispositions de l’article 13 de la Loi du 29 juillet 1881 et de la l oi n°2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique, j'entends donc exercer mon droit de réponse et vous demande d'insérer le texte ci-dessous dans les mêmes conditions que sa publication.

Voici le texte de mon droit de réponse :

M. Comparot, vous êtes habitué a écrire sur votre blog des propos contre moi que je trouve outranciers mais qui se ridiculisent par eux mêmes (comme lorsque vous avez suggéré que j'aurais « monnayé » ma candidature à la législative). Néanmoins vos dernier propos mettent mon honneur gravement en cause du fait du sérieux avec lequel vous les avez avancés.

Ainsi dans un article intitulé « dans l'amiante, rien ne se perd» signé par vous et publié sur votre blog, vous écrivez :

« De mémoire, les seules tentatives d'intimidations de parents d'élèves connues à l'école du Bourg sont celles d'Hervé Suaudeau ancien candidat EELV aux législatives, expert reconnu pour avoir purgé politiquement et idéologiquement la FCPE de ce groupe scolaire... »

Vos propos sont une attaque diffamante récurrente, m'accusant de purger politiquement la FCPE, que je subis depuis que je dénonce l'entrisme des partisans du maire d'Aulnay-sous-Bois dans notre association de parents d'élèves . J'ai été soutenu par l'ensemble des parents de mon groupe local, y compris par ceux dont la sensibilité politique est identique à celle du maire .

Cet entrisme que nous avons subi a même été confirmé par le maire lui-même lorsqu'il a publiquement avoué avoir infiltré notre groupe. Je précise que je possède l'ensemble des preuves matérielles de cet entrisme et de ces aveux du maire que je fournirais à tous juge qui me le demandera.

Au passage, les attaques que j'ai subies m'ont poussé à m'engager politiquement pour être à un niveau suffisant pour pouvoir faire changer les choses.

Quant à l'intimidation que vous évoquez, elle est en réalité du fait du maire et sa collaboratrice qui se sont attaqués avec violence verbale et dénigrements insultants aux parents d'élèves devant l'école du Bourg Maternelle le mardi 14 mai vers 8h45. Nombre de parents sont témoins de cette scène hallucinante et indigne du premier magistrat de la ville.

Hervé Suaudeau, parent d'élève du Bourg 1 primaire et Bourg maternelle depuis 7 ans

Afin de vous éviter tout retard, je vous informe qu'un droit de réponse doit être exécuté sous trois jours maximum.

Je vous remercie d’accuser réception du présent e-mail doublé d'un recommandé et de confirmer que vous faites bien le nécessaire dans le sens demandé.

Je vous prie d’agréer, Monsieur Laurent Comparot, l’expression de mes sentiments distingués.

Pour faire valoir ce que de droit.

 

Hervé Suaudeau



1 Voir la capture d'écran en annexe : http://aulnay.autrement.over-blog.com/article-dans-l-amiante-rien-ne-se-perd-117994951.html

Partager cet article

Repost 0

Dans l'amiante, rien ne se perd...

Publié le par Laurent Comparot

Nous avions crié notre indignation quant à cette nouvelle affaire de pollution du site du CMMP constituée par le dépôt sauvage de tonnes de terre sans doute poluée.

 

terreCMMP

 Cette affaire est encore une fois terrible et constitue une véritable insulte aux Aulnaysiennes et Aulnaysiens qui ont subi pendant des années la pollution lors des années d'activité de ce site industriel mais en plus ont assumé financièrement son démantèlement et sa dépollution.


Aujourd'hui, Aulnay Écologie (nom du groupe local du parti EELV) s'empare du sujet et en fait ses choux gras avec une succession de communiqués incriminant l'équipe municipale.


Encore une fois, il faut bien être culotté comme Alain Amé­dro et sa clique pour s’imaginer que l’équipe muni­ci­pale qui a cou­ra­geu­se­ment porté la démo­li­tion et la recon­ver­sion de l’usine CMMP y com­pris par­fois au-delà des cli­vages poli­tiques, se dés­in­té­resse de cet acte cri­mi­nel.

C’est de la récu­pé­ra­tion avec des grosses ficelles bien indigne de la conster­na­tion des aul­nay­siennes et aul­nay­siens.

 

Quant aux accusations d'intimidation des parents d'élèves, elles seraient bien risibles si le sujet n'était pas aussi grave. De mémoire, les seules tentatives d'intimidations de parents d'élèves connues à l'école du Bourg sont celles d'Hervé Suaudeau ancien candidat EELV aux législatives, expert reconnu pour avoir purgé politiquement et idéologiquement la FCPE de ce groupe scolaire...

 

S'il y a bien des velléités de récupération, ce sont bien celles de ces élus et militants. On va finir par croire que cette triste affaire de pollution constitue une fenêtre politique, une aubaine pour sortir ce petit groupe de son isolement politique. 

 

Et dire qu'Aunay Écologie-EELV en appelle à la dignité face à la situation...

Oui, un peu de dignité messieurs !

 

Publié dans politique locale

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>