Les sans-papiers de STN lèvent le camp

Publié le par Aulnay Autrement

stn.gifAlors qu'ils tiennent un piquet de grève depuis le 14 octobre 2008, les 28 sans-papiers de STN, 124 route de Bondy ont décidé de lever le camp.

  

Après une longue lutte et de longues négociations avec les ministères du travail et de l'immigration, un accord sur des procédures de régularisation a été trouvé. Les travailleurs de STN ont déposé leurs dossiers le 18 août dernier aurpès de la direction départementale du travail pour transmission aux administrations concernées.

 

Si les grévistes qui résident dans notre département ont vu leur situation régularisée, leurs collègues de Paris et des autres départements (77, 91, 94 et 92) doivent encore se battre sur les dossiers.

 

Ce résultat n'aurait sans pas été possible sans le courage et la détermination de ces travailleurs, ni sans le soutien des organisations syndicales, des associations, des partis politiques et élus aulaysiens, de nombreux militants et sympathisants ainsi de leurs voisins.

 

Tous demeurent mobilisés jusqu'à la totale régularisation de tous ces travailleurs.

 

A l'occasion de la levée dupiquet de grève, ils convient leurs nombreux soutiens à fêter la levée du piquet de grève, vendredi 1er octobre à partir de 15h00, au 124 route de Bondy.

 

Pour prendre contact avec le comité de soutien : comite-stn@rezo.net

Publié dans égalité des droits

Partager cet article

Repost 0

Des nouvelles d'Inna Baraniuc

Publié le par Aulnay Autrement

Sur ce même blog, nous avions relayé l'information relative à Inna Baramuic, maman d'une petite Caroline, née en France en 2004, scolarisée en CP à l'école Anatole France d'Aulnay. Inna avait été arrêtée le 7 septembre dernier et placée en rétention à la Cité. Lors de son audience au tribunal administratif de Paris, le juge avait confirmé l'obligation de quitter le territoire français.

 

Danielle Colart, membre du collectif RESF d'Aulnay-sous-Bois, nous a communiqué une bonne nouvelle : 

"Suite à mon dernier courrier au préfet du 92  accompagné de toutes les pétitions recueillies sur Internet, ce dernier m'a répondu qu'il avait décidé de suspendre la mesure de reconduite à la frontière d'Inna la maman de Caroline. Merci à tous les élus d'Aulnay, responsables d'associations du 93, parents d'élèves, enseignants,  citoyens qui se sont mobilisés pour éviter le pire. Inna qui s'est rendue tous les jours au commissariat depuis son assignation à résidence pleurait de joie en l'apprenant. Il faut maintenant la faire régulariser dans le 93".

 

Nul doute qu'Inna, une fois encore, pourra compter sur la mobilisation d'un grand nombre d'Aulnaysiens.

 

 

 

Publié dans citoyenneté

Partager cet article

Repost 0

Le Forum, grand rendez-vous des associations aulnaysiennes

Publié le par Aulnay Autrement

forum_asso2010.jpgCe week-end se tiendra à la Ferme du Vieux Pays, le traditionnel Forum des Associations.

 

Éducation, sport, culture, solidarité, environnement,... c'est l'occasion de rencontrer les multiples associations qui font la richesse de notre ville.

 

Cette 12ème édition sera aussi un grand moment festif avec de très nombreux spectacles, démonstrations et présentation.

 

Le programme est téléchargeable en pdf. sur le site internet de la Mairie à partir du lien suivant : http://www.aulnay-sous-bois.com/actualites/programmation_forum_ass.pdf

 

Lieu : la Ferme du Vieux Pays

Horaires : samedi 25 septembre de 10h00 à 19h00 et dimanche 26 septembre de 11h00 à 18h00

Partager cet article

Repost 0

3 millions de manifestants dans la rue pour défendre la retraite

Publié le par LC - AA

Même si ce chiffre est peut-être grossi par les organisations syndicales, la vérité est sans doute bien éloignée des 997.000 manifestants comptés par le ministère de l'intérieur.

 

Dès 12h50, alors que les principaux cortèges n'étaient pas encore constitués, les services du locataire de l'Élysée avaient déjà annoncé une "baisse sensible" du nombre de manifestants et de grévistes. Les instructions sont claires : minorer au maximum les chiffres pour acréditer l'idée d'un essouflement du mouvement.

Ainsi, le principal défilé jeudi, à Paris, a rassemblé 300.000 personnes, soit 30.000 de plus que le 7 septembre, selon les syndicats. Mais la police n’a compté que 65.000 manifestants, soit 15.000 de moins qu’il y a deux semaines !

 

manif-2309.jpg

 

La réalité est que la mobilisation ne faiblit pas et que l'intransigeance du gourvernement et de Nicolas Sarkozy risque au contraire de cristaliser la colère des Français...

 

 

 

Publié dans social

Partager cet article

Repost 0

Retraites : l'intersyndicale ne faiblit pas !

Publié le par Aulnay Autrement

Intersyndicale du 24 septembre

Communiqué commun

CFDT, CFE/CGC, CFTC, CGT, FSU, UNSA

 

  

Les organisations syndicales considèrent que la journée nationale d’action du 23 septembre 2010 est un franc succès. Les salariés du public et du privé, en participant massivement à cette 2ème journée de grèves et de manifestations du mois de septembre, ont réaffirmé leur détermination à ne pas accepter une réforme injuste et inefficace.

 

La journée d’hier a été marquée par l’engagement de nouveaux salariés du privé, notamment des PME mais aussi par la présence de plus de jeunes et de femmes. Cette vaste mobilisation s’accompagne d’un large soutien de la population qui refuse le report de l’âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans ainsi que celui de 65 à 67 ans pour toucher une retraite à taux plein. Quoi qu’en dise le Gouvernement, la démobilisation suite au vote à l’Assemblée nationale, n’a pas eu lieu.

 

C’est bien l’exigence d’un véritable débat et l’examen d’autres alternatives au projet de loi qui s’expriment plus fortement.

 

Les organisations syndicales mettent en garde le Gouvernement sur les conséquences que provoquerait l’ignorance de la colère qui s’exprime profondément.

Les organisations syndicales réaffirment leur totale détermination. Elles confirment les termes de leur lettre ouverte unitaire au Président de la République et aux parlementaires, notamment : « le vote de ce projet dans sa logique actuelle n’est pas d’actualité ».

 

Elles invitent leurs organisations à poursuivre ensemble, à tous les niveaux, la mobilisation unitaire par des initiatives dans les territoires et les entreprises en interpellant les sénateurs et en utilisant (pétitions, tracts…) très largement cette lettre ouverte.

 

Sachant que le texte de loi sera à l’examen du Sénat à partir du 5 octobre et que la procédure parlementaire pourrait se poursuivre jusqu’au 20 octobre, elles décident :

• D’une grande journée de rassemblements et de manifestations dans le pays le samedi 2 octobre pour conforter la mobilisation et permettre l’engagement de nouveaux salariés dans l’action.

• De faire du mardi 12 octobre une nouvelle journée massive de grèves et de manifestations pendant le débat au Sénat. Cette journée trouvera toute sa place pour amplifier la mobilisation dans le cas où les parlementaires ne prendraient pas en compte ce qui s’est exprimé dans l’action et si le Gouvernement restait intransigeant. Le Gouvernement porterait l’entière responsabilité des suites que les salariés et leurs organisations entendront donner au 12 octobre.

 

Plusieurs organisations participeront à la journée de manifestation européenne du 29 septembre pour s’opposer aux plans de rigueur en Europe. Elle donnera l’occasion à des milliers de salariés français de porter leurs revendications, notamment sur la retraite, à Bruxelles et partout en France.

Les organisations syndicales se reverront le 4 octobre et analyseront la situation.

 

Le 24 septembre 2010

Publié dans social

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>