Août : le temps des semailles...

Publié le par Aulnay Autrement

semailles.jpg

 

Merci au toujours aussi incisif Tropical Boy

Publié dans humour et humeur

Partager cet article

Repost 0

O'Parinor devient coréen

Publié le par Aulnay Autrement

O' Parinor, le centre commercial situé au nord de notre ville va prochainement changer de propriétaire. Le centre commercial construit en 1974 et initialement baptisé Parinor a été l'objet depuis 2008 de vastes travaux de rénovation et d'agrandissement, passant de 66.000 à 90.000 m2. . Il était jusqu'à présent détenu à 75 % par le groupe franco-britannique Hammerson, le solde étant détenu par le groupe Carrefour et le groupe suisse Redevco. 

Hammerson a décidé de céder ses parts au fonds de pension coréen National Pension Service (NPS). Dans un premier temps, NPS prendra une participation à hauteur de 51 % du capital pour un montant de 217 millions d'euros. Il est prévu qu'Hammezrcon cède les 24 % restants à l'automne 2011 pour un montant de 106 millions d'euros.

 

logoOParinor.jpgLe National Pension Service (NPS) a été créé en 1987 aux fins d’assurer un système de prévoyance pérenne à la population coréenne, prenant en charge la collecte des cotisations et le versement des allocations à plus de 19 millions d'assurés ou à leurs ayants-droit tant pour leur retraite que pour leur assurance décès ou invalidité. Le National Pension Service dispose, pour gérer le système national des retraites, d’un fonds de pension de plus de 200 milliards d'euros ; il propose également des programmes de couverture sociale aux assurés et retraités. Il emploie actuellement quelque 4 900 salariés répartis entre le siège, le centre de la gestion du fonds, le centre national de recherche sur la retraite, le portail d’information sur la sécurité sociale, 91 agences régionales, 5 plates-formes d’assistance centralisée et 22 bureaux sectoriels.

 

Quatrième fonds mondial en terme d'actifs, NPS souhaitent diversifier ses investissements et limiter son poids dans l'économie de la Corée du Sud. Ses investissements internationaux vont passer de 5 % à 10 % du total des fonds gérés.

 

Le centre commercial aulnaysien va rejoindre les dernières acquisitions de NPS telles qu'une participation dans l'aéroport de Londres-Gatwick ou encore le rachat du siège de la banque britannique HSBC situé Canada Plaza  située dans le quartier d'affaires londonien de Canary Wharf d'une valeur de 865 millions d'euros.

 

Sources : Hammerson, NPS, Reuters

Publié dans économie

Partager cet article

Repost 0

Le supermarché ATAC de la route de Mitry menacé

Publié le par Aulnay Autrement

Le supermarché ATAC de la route de Mitry reste un lieu essentiel pour l'approvisionnement des aulnaysiens de ce quartier nord de la ville. Il a certes connu des jours meilleurs avec la fermeture progressive de la boucherie et de la charcuterie, et aujourd'hui mérite une sérieuse opération de modernisation. Aujourd'hui les employés du supermarché sont inquiets quant à l'avenir du site.

 

Depuis avril 2009, emploiauchan.jpgle groupe Auchan a lancé un vaste programme de modernisation de ses supermarchés (enseigne ATAC) en les faisant progressivement passer sous l'enseigne Simply Market. Cependant, comme le souligne un récent acticle paru dans Le Monde, l'opération qui initialement 290 magasins s'est soldée par un échec. Alors qu'un changement d’enseigne se traduit normalement par une hausse quasi mécanique des ventes grâce à un effet de curiosité, le chiffre d’affaires a flanché de 7 % à 8 % dans certains magasins. Cette rationalisation et uniformisation a mécontenté les clients et démotivé le personnel.

 

Aujourd'hui, on peut craindre le supermarché de la route de Mitry trop longtemps délaissé soit victime de cette opération de rationalisation et soit sacrifié.

Pourtant, comme le rappelle le tract du personnel, le groupe Mulliez propriétaire d'Auchan a fait 1,6 milliards d'euros de bénéfices en 2008. La fortune de la famille Mulliez est estimée à 10 milliards d'euros.

 

A Aulnay-sous-Bois, les employés du supermarché ATAC devraient être fixés sur leur sort lors d'un Comité d'Entreprise convoqué le 30 août 2010 au magasin de Villepinte.

 

La CGT diffuse une pétition de soutien que vous pouvez signer pour demander le maintien du magasin et sa modernisation.

 

Un rassemblement de soutien est aussi organisé le 31 août prochain à 14h00 devant le magasin Simply Market de Villepinte, Boulevard Robert Ballanger.

Publié dans économie

Partager cet article

Repost 0

RER B : les horaires d'été dans le collimateur des usagers

Publié le par LC - AA

Tout au long de l'année, la ligne du RER B n'a pas très bonne réputation : ses rames sont sales et bien souvent bondées. Elle ne s'illustre pas non plus pour la régularité de son trafic mis à mal par sa fréquentation accrue et de trop nombreux incidents d'exploitation. Certes, elle est conçue pour fonctionner avec la ponctualité d'un métro, ce qui est une prouesse remarquable compte tenu des contraintes d'exploitation (deux opérateurs, voies partagées, infrastructure et signalisation inadaptées).

 

rerbLa période estivale serait l'occasion de constituer une pause apaisante pour l'usager quotidien de cette ligne. La moindre fréquentation estivale devrait apporter un peu plus de confort.

Mais, c'est compter sans la mise en place de la fameuse grille horaire d'été. Il est toujours étonnant de constater que c'est précisément au 1er juillet date de la traditionnelle augmentation des tarifs que les opérateurs de transport ferroviaire réduisent leur offre. Une variation sur le thème du "payer plus pour voyager moins bien".

 

Les derniers jours de juin sont le signal d'une sévère réduction du nombre de circulation ferroviaire pour la RATP et la SNCF. Cependant, sur le terrain, cette tradition semble de moins en moins traduire la réalité en terme de fréquentation ferroviaire.

Cette situation est de nouveau dénoncée par l'association d'usagers AUT-IDF qui souhaitent que comme certaines autres lignes, le STIF abolisse l'allègement de l'été.

 

L'AUT-IDF souligne que :

 

- "La période allégée commence tout début juillet alors que peu de gens sont en vacances, soit 2 semaines plutôt que sur les autres lignes gérées par la SNCF seule.

- dans la grille horaires d’été, la période de pointe du soir se termine vers 18h30 environ dans les 2 sens alors qu’elle va jusqu’à 19h30 dans la grille horaires "d’hiver". D’où des trains surchargés car il y a encore beaucoup de monde a cette période.

- Enfin des trains courts circulent plus tôt l’été, dès 20h15 pour certaines missions, alors que dans la grille horaires "d’hiver" les trains courts commencent vers 21h. "

 

Il convient aussi de prendre en compte que cette ligne a la particularité de desservir les deux plus gros aéroports de la région que sont Orly (relié à la ligne à Anthony par l'ORLYVAL) et l'Aéroport Roissy Charles de Gaulle (deux gares). Prendre en gare d'Aulnay une rame déjà encombrée de valises volumineuses n'est pas confortable, tant pour le voyageur francilien que pour le touriste souhaitant relier la capitale.

 

Enfin, il faut aussi prendre en compte les réalités sociales et économiques de ces dernières années qui font que les rames ne sont plus aussi désertées qu'elles ne l'étaient quelques années auparavant.  Il faut déjà prendre en compte le fait que de plus en plus de franciliens divisent leurs vacances, partent souvent moins longtemps, voire, hélas, ne partent pas du tout en vacances faute de moyens. Cette tradition des congés tend à se perdre et à banaliser les deux mois d'été.

 

La grille horaire présente aussi de nombreuses incohérence. Par exemple, en venant de Paris, la gare de La Plaine-Stade de France est mieux desservie en milieu de journée (6 dessertes entre 12h et 13h) qu'aux heures de pointes (par exemple seulement 4 dessertes entre 8h00 et 9h00, heure de pointe pour ce quartier de bureaux). Toujours pour la même gare, il y a plus de dessertes vers Paris entre 16h00 et 17h00, qu'entre 17h00 et 18h00.

Toujours sur la section Nord, dès 19h00 (ce qui est sans doute considéré comme un horaire noctune par le STIF ?!?), il n'y a plus que 3 missions par tranche de 20 minutes (Mitry omnibus, Roissy-CDG Omnibus, et Roissy-CDG direct) avec des trains bien sûr surchargés. Il est à noter que le moindre incident d'exploitation a un impact considérable sur la fréquence des circulations ce qui rend l'accès des voyageurs à certaines rames quasiment impossible.

 

Ces différents aspects conjugués aux travaux d'été (nombreux sur la branche Nord compte tenu des opérations programmées dans le cadre du RER B+) rendent la fréquentation du RER B tant aux heures de pointe qu'aux heures creuses insupportables pour les voyageurs.

 

Le STIF (autorité chargée de l’organisation des transports publics en Ile-de-France)  doit au plus tôt se pencher sur les grands ratés de cet été 2010, et améliorer au plus tôt ce qui est le quotidien de milliers de voyageurs franciliens mais qui est aussi une piètre vitrine pour les milliers de touristes qui souhaitent découvrir Paris et sa région.

 

 

Publié dans transports

Partager cet article

Repost 0

Hortefeux ratisse à Aulnay

Publié le par LC - AA

hortefeuxBobigny.jpg"Je veux aller systématiquement sur le terrain". Tel est le crédo de le ministre de l'intérieur Brice Hortefeux répété à la presse pour expliquer ses multiples déplacements sur "le terrain" (NDLR : comprendre banlieues sensibles). Au programme de ces visites, il a effectué lundi une patrouille de sécurisation avec la brigade anticriminalité (Bac) d'Aulnay-sous-Bois, puis s'est rendu à la préfecture de Bobigny.

 

Brice Hortefeux, bras-droit armé de Nicolas Sarkozy, fait face à de multiples accusations. La croisade sécuritaire tombe à pic pour une majorité engluée dans l'affaire Woerth-Bettancourt. Au plus bas dans les sondages, Nicolas Sarkozy a décidé de se relancer par une campagne sécuritaire indigne n'hésitant pas à ostraciser jeunes des banlieues, gens du voyage, immigrés... Face à ces critiques, monsieur Hortefeux a répondu : "Je ne me préoccupe pas des conversations de salon, je ne suis pas dans le commentaire, je suis dans l'action" insistant sur la nécessité de la "reconquête du terrain".

 

Ah, bon reconquête du terrain ? S'il y a nécessité de reconquête du terrain, c'est que du terrain a été perdu ces dernières années. Depuis 2002, six ministres de l'intérieur se sont succédés : Nicolas Sarkozy, Dominique de Villepin, Nicolas Sarkozy, François Baroin, Michèle Alliot-Marie et Brice Hortefeux. Quel est leur bilan ?

 

Encore une fois, comme à chaque visite ministérielle, rien de neuf et de concret n'a été annoncé. On reste dans la déclaration d'intention, la rodomontade prétentieuse et stérile.

 

Hélas, la situation des fonctionnaires de la Police Nationale de notre département reste la même : parc automobile insuffisant, véhicules en fin de vie ou hors service, effectifs notoirement insuffisant, personnel souvent peu expérimenté et découragé, missions indéquates, directives ministérielles coupées de la réalité... Ils sont condamnés à gérer l'urgence sans pouvoir effectuer un travail de fond. Bref, une situation que nos élus locaux, qu'ils soient de droite ou de gauche, dénoncent depuis de nombreuses années.

 

Alors pourquoi ces visites ? On finirait presque par croire que notre département est l'objet d'une instrumentalisation médiatique, un vaste épouvantail censé émouvoir les électeurs du pays, dans le cadre d'une politique sécuritaire...

Publié dans sécurité publique

Partager cet article

Repost 0