J'ÉCRIS AU PRÉSIDENT

Publié le par Aulnay Autrement

Une mobilisation historique

Après avoir arrêté le décompte à plus de 2,3 millions de votants, le comité national a écrit au Président de la République pour lui présenter les résultats et lui demander de prendre la mesure d’une mobilisation historique, révélatrice de l’opposition que provoque le projet de changement de statut de La Poste.


Le mépris pour toute réponse

Nous n’avons pas de réponse du Président et le gouvernement a pour sa part engagé la procédure accélérée sur le projet de loi au sénat. Ce qui constitue une marque de mépris vis-à-vis d’un exercice de citoyenneté qui a su trouver sa légitimité et sa crédibilité.


Poursuivons la mobilisation

Le comité national appelle donc à poursuivre la mobilisation sur cette question essentielle du service public postal et à amplifier la dynamique créée par la votation du 3 octobre.

La mobilisation contre la privatisation de La Poste continue avec l’interpellation des sénateurs chargés d’examiner le projet de loi du 2 au 6 novembre 2009.


L’intérêt général d’abord !

La direction de La Poste doit stopper le démantèlement du service public postal qu’elle opère avec ses multiples réorganisations. Nous demandons des garanties quant au maintien de “vrais” bureaux de poste là où la population en a besoin, que les missions de service public de La Poste seront intégralement assurées. L’absence de ces garanties dans la loi démontre bien que la privatisation de La Poste se fera au détriment du service public.


Le président doit entendre la population

L’énorme succès du 3 octobre démontre la volonté de la population de s’exprimer sur l’avenir de La Poste.

Nous vous appelons donc à participer largement à la campagne “j’écris au

Président” qui, par la voie postale, interpelle le Président Sarkozy pour qu’il organise un débat public et la tenue d’un référendum sur le service public postal.

Une carte postale portant cette demande est diffusée dans tout le pays, il vous suffira de la compléter. Elle sera ensuite expédiée au Président de la République.

 “J’écris au Président”

Comité national contre la privatisation de La Poste, pour un débat public et un référendum sur le service public postal


Nous pouvons gagner cette bataille. Nous étions plus de 2,3 millions à participer à la votation citoyenne. Partout en France, devant les bureaux de poste, les mairies, dans les entreprises, sur les marchés, les lieux publics : soyons encore plus nombreux à écrire au Président pour qu’il organise le débat public et le référendum sur le service public postal.

Liste des points de vote à Aulnay-sous-Bois

le samedi 31 octobre
‐ n°1 : Entrée du C.C Parinor au RDC de 10h à 16h
‐ n°2 : Quartier du Vieux Pays, entrée de la Poste sur le marché de 10h à 13h
‐ n°3 : Quartier de Mitry, devant le magasin ATAC de 10h à 13h
‐ n°4 Quartier Centre Gare, entrée du magasin MONOPRIX de 10h à 13h

le dimanche 1er novembre
‐ n°5 : Quartier Centre Gare, marché de la gare de 10h à 13h
‐ n°6 : Quartier de la Rose des Vents, les 3000 devant les marches du GALION de 10h à 13h

le vendredi 6 novembre
‐ n°7 : Quartier de CHANTELOUP entrée du magasin INTERMARCHÉ de 10h à 13h les 3 et 6 novembre
‐ n°8: GARE RER, côté gare routière (bus 605/15…etc..) de 17h à 19h

Retrouvez sur notre site la Lettre ouverte au député Gérard Gaudron et la réponse de Gérard Gaudron sur son blog.

Publié dans politique nationale

Partager cet article

Repost 0

«Torture made in USA», en exclusivité sur internet

Publié le par Stéphane Legrand

Depuis le 19 octobre dernier, "Torture made in USA" un documentaire d’investigation, est en libre accès pendant deux mois sur le site de Mediapart.
La réalisatrice, Marie-Monique Robin, prix Albert Londres 1995, auteure du Monde selon Monsanto qui a fait le tour de la planète, avait déjà réalisé en 2003 un documentaire intitulé Escadrons de la mort, l’école française.

Ce dernier travail d’investigation Torture made in USA en est une continuité. Marie-Monique Robin a construit son film en alternant entre les archives et des entretiens de grande qualité. Ce documentaire n’a malheureusement pas vu le jour sur la chaîne de télévision Canal Plus où il aurait dû être diffusé en novembre dernier. Il était resté dans un tiroir, le coût exorbitant des archives ayant été sous-estimé par la société de production. Il y aura donc une diffusion Internet avant la télévision, c'est une première : le film sera en accès libre sur le site de Mediapart jusqu'au 19 décembre. 

Pour Mediapart, il s'agit de démontrer qu'"Internet, loin d'être «le tout-à-l'égout» dénoncé par certains, doit permettre de réinventer un journalisme de qualité, d'enquête, un journalisme offensif, fait de rigueur et de révélations (...) et échapper aux formats convenus ; revenir aux sources de l'information par des liens hypertextes ; approfondir par la mise en ligne de documents rares ; en appeler aux lecteurs pour débattre et confronter".




Publié dans international

Partager cet article

Repost 0

La Poste : lettre ouverte au député Gérard Gaudron

Publié le par Aulnay Autrement

LETTRE OUVERTE AU DÉPUTÉ
de la 10ème Circonscription de Seine-Saint-Denis
Gérard GAUDRON
Représentant de l’UMP à Aulnay-Sous-Bois
Monsieur le Député,

Le comité national contre la privatisation de la Poste pour un débat public et un référendum national, vient d'organiser avec l'aide de nombreux collectifs locaux et départementaux, une consultation qui a organisé une très large participation.

Au plan local, 2561 personnes et au plan national 2 123 717 personnes se sont rendues aux urnes pour donner leur avis.

Le résultat est sans appel, plus de 90% des électeurs disent NON au changement de statut, à l'ouverture de son capital et à sa privatisation.

Le comité local d'Aulnay Sous Bois exige du gouvernement le retrait du projet de loi. Il vous demande de vous prononcer sur celui-ci, auprès de la population d'Aulnay Sous Bois.

Nous restons à votre entière disposition pour vous rencontrer en délégation, afin de vous exprimer la volonté majoritaire sortie des urnes, lors de la votation citoyenne du 3 octobre dernier.

Veuillez recevoir, Monsieur le Député, l'expression d notre plus haute considération.


Comité Local Unitaire d’Aulnay-Sous-Bois
contre la privatisation de La Poste


Le comité local unitaire d'Aulnay Sous Bois contre la privatisation de la Poste
CGT-MA France, FO, SUD-PTT, UL-CGT
NPA, PCF, PRG, PS, Les VERTS

Publié dans politique nationale

Partager cet article

Repost 0

Taser : une arme officiellement dangereuse

Publié le par Bernard Joseph

Depuis notre dernier article sur le sujet, voici enfin une bonne nouvelle concernant cette arme fort contestée.
La société américaine TASER qui commercialise des pistolets à impulsion électrique reconnaît enfin la dangerosité de ces armes.

Dans une notice publiée le 30 septembre dernier sur son site, la firme Taser revient sur la prétendue inoccuité de ses pistolets à implulsion électrique. La notice parle entre autres de risques cardiaques (fibrillation ventriculaires ou arythmie) qui peuvent être fatales sans immédiate intervention médicale.

Déjà, en 2008, le ministère de l'intérieur avait reconnu dans une note confidentielle un risque de "létalité réduite".

La société Taser préconise désormais aux utilisateurs de viser les jambes ou la région abdominale, bref d'éviter la poitrine, ce qui est loin d'être simple même pour un tireur entraîné.

Après le Conseil d'État qui avait interdit l'usage de cette arme par les polices municipales, en raison de leur trop faible formation, il s'agit d'un nouveau désaveux pour cette arme. Nous rappelons à nos lecteurs que la dotation de cette arme au sein de la Police Municipale d'Aulnay-sous-Bois avait été envisagée par l'ancienne municipalité UMP.

Publié dans sécurité publique

Partager cet article

Repost 0

La validation d'Hadopi 2 consterne la blogosphère

Publié le par Stéphane Legrand

La validation d'Hadopi 2 par le conseil constitutionnel réjouira notre député néo-conservateur Gérard Gaudron qui n'a pas caché son soutien à cette loi obsolète et dépassée.

La loi Hadopi 2 qui modifiait la première mouture pour répondre au réticences du Conseil Constitutionnel, a confié aux juges le pouvoir de sanctionner les internautes.

A l'annonce de cette décision, Jérémie Zimmermann, porte-parole du collectif citoyen La Quadrature du Net : « C'est un jour bien triste pour les libertés sur Internet en France. Qu'un texte comme l'HADOPI 2 puisse être ainsi validé en dit long sur l'état de nos institutions. Le chemin de croix de l'HADOPI continuera donc pour le gouvernement, qui paiera les conséquences de l'échec inévitable de sa mise en œuvre. Au programme de l'HADOPI, désormais : une note salée pour le contribuable, des condamnations injustes, et la résistance à ces mesures répressives... Les citoyens français n'ont plus qu'à louer des adresses IP dans des pays plus démocratiques. »

Les acteurs du secteur n'ont pas attendu la validation de la loi Hadopi 2 pour se déchirer entre eux et faire preuve d'inventivité pour créer de nouvelles taxes. Selon le gouvernement, la loi devrait être opérationnelle d'ici la fin de l'année.
Jacques Attali avait écrit sur son blog que « Cette loi sera sans doute votée, parce qu’elle est le pitoyable résultat d’une connivence passagère entre des hommes politiques, de gauche comme de droite, toujours soucieux de s’attirer les bonnes grâces d’artistes vieillissants et des chefs d’entreprises bien contents de protéger leurs profits sans rien changer à leurs habitudes. Cela échouera, naturellement. Pour le plus grand ridicule de tous.  »

On devrait bientôt se rendre compte que le gouvernement a sacrifié les libertés fondamentales des citoyens pour une loi inutile et dépassée. 
En pérennisant des modèles économiques éculés dans un combat d'arrière-garde, la question de la rémunération de la création artistique demeure dans une impasse. De la loi, seuls les volets inquisiteur et répressif seront effectifs.

La colère des internautes est légitime. Cette nouvelle est d'autant plus difficile à digérer qu'elle intervient au moment où on apprenait la prise de participation de l'État dans Dailymotion. Le pouvoir politique nous assure qu'aucune intervention n'aura lieu sur les contenus !

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>