Bruno Beschizza et le Cabinet noir

Publié le par Laurent Comparot

Bruno Beschizza et le Cabinet noir

La théorie du "Cabinet noir" s'est invitée au dernier conseil municipal par la voix de Bruno Beschizza. Toujours prompt à jouer le fier-à-bras et monsieur-je-sais-tout, le maire d'Aulnay-sous-Bois a ressorti la théorie du fameux "Cabinet noir" dirigé par qui vous savez, dans les plus hautes sphères de l'État. Hélas, monsieur Beschizza est resté peu prolixe sur ce qui semblait une évidence. Dommage, il semblait très bien renseigné sur cette grande machination orchestrée pour éliminer François Fillon, le candidat à la présidentielle qu'il a parrainé. On aurait bien aimé en savoir plus sur ce faux-Fillon qui s'est fait offrir de véritables costumes de luxe et qui aurait par ailleurs salarié une fausse-Pénélope pour un emploi fictif vraiment bien payé.

Il faut dire qu'en matière de complots monsieur Beschizza en connaît un rayon avec tous ces blogueurs qui disent plein de mal de lui, et surtout tous ces aulnaysiennes et aulnaysiens qui se plaignent de l'état de saleté des rues, des nids de poule dans le bitume, des arbres abattus, de la dégradation de l'état des bâtiments publics, de la culture soumise au régime sec, des rythmes scolaires au rabais, de l'inefficacité de la télésurveillance, du développement économique en panne, du bétonnage sans limite,... Bref comment ne pas y voir la main invisible d'un très haut chef de la manipulation et de la conspiration qui voudrait occulter tous les bienfaits de la politique municipale qui s'étalent à longueur de pages et à longueur d'année dans le mensuel municipal Oxygène. Soyons clair : s'il existe bien un Cabinet noir, c'est bien sûr à Aulnay-sous-Bois !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article