La préfecture de Police met en garde les lycéens contre le mouvement des blocages

Publié le par Aulnay Autrement

La Préfecture de Police de Paris met en garde les lycéens contre le mouvement de blocage des lycées. Relayé sur les réseaux sociaux sous le hashtag #blocuspourtheo , ce mouvement non encadré n'est pas autorisé. Déjà des dégradations et débordements ont eu lieu sur la place de la République à Paris. A cette heure, le mouvement n'a pas été suivi dans les établissements aulnaysiens.

La préfecture de Police met en garde les lycéens contre le mouvement des blocages

Mise à jour à 14h : Contrairement à ce qu'indique le communiqué de la Préfecture de Police, la simple participation à une manifestation non déclarée ou interdite n'est pas réprimée. Seuls les organisateurs  s’exposent à une peine de six mois d’emprisonnement et 7 500 euros d’amende selon l'article 431-9 du Code Pénal. En revanche, le fait de continuer volontairement à participer à un attroupement après les sommations est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende selon l’article 431-4.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article