Beschizza : une nouvelle plainte en diffamation, cette fois-ci contre les élus de l'opposition

Publié le par Laurent Comparot

Beschizza : une nouvelle plainte en diffamation, cette fois-ci contre les élus de l'opposition

Le prochain conseil municipal risque bien d'être animé. En effet, parmi les délibérations figurera une demande de protection fonctionnelle en faveur de Bruno Beschizza afin de financer une plainte pour diffamation contre les élus socialistes et républicains, du Parti Radical de Gauche et des Élus Communistes - Front de Gauche, auteurs d'un communiqué commun du 23 novembre 2016.

Ce communiqué faisait suite à la décision de Bruno Beschizza d'interdire par arrêté municipal une campagne d'affichage de prévention des IST, affiches sur lesquels figuraient des couples d'hommes gays.

Vous trouverez ci-dessous le texte intégral de la délibération.

Beschizza : une nouvelle plainte en diffamation, cette fois-ci contre les élus de l'opposition
Beschizza : une nouvelle plainte en diffamation, cette fois-ci contre les élus de l'opposition

C'est le passage suivant extrait du communiqué du 23 novembre 2016 des élus de l'opposition qui motive cette nouvelle plainte.

Extrait du communiqué des élus de l'opposition qui motive cette nouvelle plainte

Extrait du communiqué des élus de l'opposition qui motive cette nouvelle plainte

On rappellera que dans le même temps Bruno Beschizza en qualité de maire d'Aulnay-sous-Bois est visé conjointement avec les maires d'Angers, Compiègne, Chaville et Meudon par une plainte de l'association Mousse. Celle-ci considère que - nous citons cette association - " Cette censure de la campagne de Santé publique France doit s’analyser comme une discrimination à raison de l’orientation sexuelle,...".

A l'heure actuelle, nous ignorons si les contribuables aulnaysiens seront aussi financièrement sollicités pour cette autre affaire judiciaire.

Nous nous ne prononcerons pas plus sur cette affaire délicate mais regrettons cette nouvelle plainte qui relance une polémique déplacée et stérile qui va encore une fois affecter la notoriété de notre ville.

Commenter cet article