Plan de circulation : la concertation peine à venir dans les quartiers !

Publié le par Laurent Comparot

"Quartiers élargis" ou démocratie de proximité réduite ?

"Quartiers élargis" ou démocratie de proximité réduite ?

Cette semaine, on va discuter plan de circulation, un sujet sensible et fort peu consensuel  au sein des instances de la démocratie de proximité, les conseils de quartiers. En théorie, dans chacun des huit quartiers de la ville aurait du se dérouler une réunion. Car s'il y a bien un sujet sur lequel il est possible de co-élaborer des solutions locales c'est bien celui-ci. Il existe certes des contraintes de voirie, des flux de circulation internationaux, nationaux ou régionaux sur lesquels nous n'aurons jamais prise. Cependant, de la discussion peuvent émerger des aménagements ou idées qui peuvent aider à réguler, sécuriser et faciliter les flux de circulation pour tous les usagers qu'ils soient automobilistes, usagers des transports collectifs de surface, piétons ou cyclistes.

Une discussion bâclée et insuffisante

Cela ne sera hélas pas le cas car encore une fois les quartiers seront regroupées pour des réunions qui perdront en audience du fait du manque de proximité mais aussi en efficacité de par l'étendue des territoires traités. D'aucuns critiquaient hier le découpage en douze quartiers de 2008. Depuis 2014, ce nombre a été ramené à seulement huit. Deux ans plus tard, il faut croire que ce nombre est encore trop élevé. Cette "concertation" sera donc expédiée au travers de seulement trois réunions ! Force est de constater que la démocratie de proximité vantée par le majorité municipale n'est qu'un vain mot : très symboliquement force est de constater qu'aucune réunion n'aurait lieu au nord de l'école Ambourget et aucune au sud de l'Hôtel-de-ville.

Cette semaine, on va nous nous présenter des scenarii (comme d'habitude, le bien, le pas bien et le mauvais) sur lesquels les membres de conseil de quartier vont devoir débattre pendant 90 minutes dont 60 minutes de présentation. Il suffit de prendre l'exemple de la réunion des quartiers Nonneville et Prévoyants de ce jeudi 24 novembre qui traitera de pas moins de 15 kilomètres de voies principales et d'un total de plusieurs dizaines de kilomètres de voirie pour comprendre l'aspect "farce" de cette consultation.

Démocratie locale : le compte n'y est pas

La loi du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité, imposait la création de conseils de quartiers. En contrepartie de cette disposition, le nombre d'adjoints au maire était déplafonné au-delà des 30 %. Pour Aulnay-sous-Bois, ce sont cinq postes supplémentaires d'adjoints au maire, dûment nommés et indemnisés pour cela. Or, on constate que même ce travail de proximité est maintenant expédié comme en témoignent ces débats sur la circulation réduits dans seulement trois réunions, alors qu'il y actuellement huit quartiers,.. et qu'il y en avait douze sous le mandat de Gérard Segura.

Aujourd'hui, le nombre de réunions consacrées à la démocratie locale est-il un baromètre de la place accordée à la démocratie de proximité par l'actuelle majorité de droite ?

Plan de circulation : la concertation peine à venir dans les quartiers !

Dates et lieux des trois réunions :

  • Mardi 22 novembre 2016 à 19h
    Quartier Rose des Vents, Gros Saule, Croix-Rouge
    Réfectoire Ambourget
  • Jeudi 24 Novembre 2016 à 19h
    Prévoyants, Nonneville,
    Salle du Conseil Municipal
  • Vendredi 25 novembre 2016 à 19h
    Ormeteau, Fontaine des Près, Mairie-Vieux-Pays
    Salle du Conseil Municipal

Le diagnostique réalisé par Egis : ici

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article