Pas de double ration de frites pour le sarkoziste Beschizza

Publié le par Laurent Comparot

C'était avant...

C'était avant...

L'élimination de Nicolas Sarkozy au premier tour des primaires de la droite est un coup dur pour Bruno Beschizza. L'actuel maire d'Aulnay-sous-Bois perd son mentor politique. Même si sa foudroyante carrière dans la Police Nationale puis au service de l'État n'est bien sûr due qu'à ses seuls mérites professionnels (ce qui ne fait pas l'objet de discussions), Nicolas Sarkozy a fortement aidé politiquement son poulain, y compris en le parachutant à Aulnay-sous-Bois.

Prédestiné à un avenir ministériel, Bruno Beschizza voit ses chances de promotion s'éloigner avec le retrait de Nicolas Sarkozy, même s'il conserve de très nombreux soutiens au seuil de l'appareil politique LR. En revanche, localement, il s'agit d'un nouvel échec car  il n'a pas su imposer le candidat Sarkozy sur le département, distancé de 10 points par Alain Juppé et de 5 par François Fillon, ni même sur son fief d'Aulnay-sous-Bois.

Un nouvel échec qui montre encore une fois la perte de vitesse de l'actuel maire sur la ville.

Imaginons l'après... (avec tout plein de trucages)

Imaginons l'après... (avec tout plein de trucages)

MAJ 21/11/2016 16h12 : Bruno Beschizza annonce son ralliement à François Fillon sur sa page Facebook

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article