La cession du Centre d'affaires : pas forcément une bonne affaire pour la ville

Publié le par Laurent Comparot

La cession du Centre d'affaires : pas forcément une bonne affaire pour la ville

Monsieur Raphaël K. est un président heureux. Lors du conseil municipal de mercredi soir, à l'issue du vote de la délibération n°43, la société qu'il dirige va acquérir le centre d'affaires sis 131 Avenue Jacques Duclos jusqu'à présent propriété de la Ville d'Aulnay-sous-Bois. Le centre d'affaire "Europe" d'une superficie utile de 1670 m2 situé sur une parcelle de 4182 m2, le tout estimé à 1.920.000 € par les services de France Domaine sera vendu au prix de 1.730.000 € ce qui est bien dans la marge légale de négociation de 10 % prévue par la loi.

Si on ne peut contester les termes de la vente tout à fait légaux, on peut se poser de l'opportunité dans le temps de cette vente. En effet, dans quelques annnées, la nouvelle station aulnaysienne du métro du Grand Paris sera édifiée au pieds même de cet édifice et nul doute que la valeur de cet édifice de fait sera multipliée par trois ou quatre. Dans le même temps, les taux n'ont jamais été aussi peu élevé, le taux légal étant tombé à 1,01 % au premier semestre 2016. Un taux qui est bien loin de la valeur potentielle à moyen terme de ce bien. De plus, ce bâtiment est relativement récent et est loin d'être désaffecté car il est essentiellement occupé par le Pôle Emploi ce qui garantit une rentrée de loyer.

Certes, gérer un tel édifice ne rentre peut-être pas dans le cadre de la gestion publique de notre collectivité mais notre ville dispose de structures sans doute plus adaptées comme la société d'économie mixte pour le faire.

On peut que déplorer cette cession qui traduit une gestion à court terme. D'une manière générale, le patrimoine municipal n'a pas vocation à financer les dépenses courantes de notre ville ou à permettre de boucler le budget. Le patrimoine de la ville demande à être géré de manière dynamique et dans des perspectives à long terme afin d'en optimiser l'usage ou la valeur. Comme on a coutume de le dire, en bon père de famille.

La cession du Centre d'affaires : pas forcément une bonne affaire pour la ville

Commenter cet article

Hamza 07/10/2016 15:57

Très bon article