Régionales : l'échec de Bruno Beschizza

Publié le par Laurent Comparot

Régionales : l'échec de Bruno Beschizza

Bien triste mine pour Bruno Beschizza, maire d'Aulnay-sous-Bois et tête de liste de la droite unie pour ces élections régionales.

Plus de 23.000 voix en moins au niveau départemental

Alors qu'au niveau départemental, le nombre votants pour ce premier tour était un peu plus important, la liste menée au niveau départemental par Bruno Beschizza a reccueilli  57.783 voix contre 81.289 voix toutes listes de droite confondues en mars dernier, soit plus de 23.000 voix en moins. Et ce alors que la poussée supposée du Front National ne s'est pas opérée dans un département. Avec seulement 21,38 %, la liste menée dans la Seine-Saint-Denis par Bruno Beschizza a réalisé le plus mauvais score des huit départements de la région Île-de-France. Un échec que n'ont pas manqué de relever des figures régionales de LR (ex-UMP) et de l'UDI.

A Aulnay, Beschizza a perdu 8.000 voix depuis 2013

Même dans la ville où il est pourtant maire, il a perdu près d'un tiers de ses voix, plus de 8.000 depuis les élections municipales. Pour la première fois, la liste de la droite unie est devancée en nombre de voix par l'ensemble des listes de la gauche démocratique. Cela constitue un bel espoir pour les différentes formations de gauche de la ville dans la perspective des élections municipales de 2020. A l'Hôtel-de-ville et dans les services municipaux, ce score ne manquera pas d'être observé avec la plus grande attention alors que sa gestion de la ville est des plus calamiteuses et de plus en plus contestée par la population.

Pas que des mécontents à droite

A droite, certains des opposants de Bruno Beschizza étaient certes dépités par les résultats mais confiaient ne pas être mécontents de voir ce dernier mordre la poussière. Fort du soutien historique de Nicolas Sarkozy, l'arrogant et cassant maire d'Aulnay-sous-Bois n'a pas fait que des heureux au sein de la droite départementale et les prétendants ne manquent pas pour remplacer en temps voulu celui qui n'a eu de cesse de s'accaparer sans aucun hésitation tous les rouages du parti et les meilleures places.

Commenter cet article