PLU : l'intervention de Guy Challier au conseil municipal

Publié le par Aulnay Autrement

PLU : l'intervention de Guy Challier au conseil municipal

Ancien maire adjoint à l'urbanisme, actuel conseiller municipal d'opposition et responsable du groupe des élus socialistes et républicains, Guy Challier s'est exprimé lors du dernier conseil municipal sur la révision du Plan Local d'Urbanisme (PLU). Le PLU a été adopté par la totalité des élus de la majorité.

« Monsieur le Maire, chers collègues,

Rappelons tout d’abord que nous avons désapprouvé le bilan de la concertation sur le PLU car il est évident qu ‘elle fut loin d’être satisfaisante.
En effet, cette refonte majeure de l’avenir de notre territoire n’a fait l’objet que de 8 réunions avec malheureusement 400 à 500 personnes seulement, 600 dites–vous pour l’ensemble de la ville. Le public n’a d’ailleurs même pas pu discuter des règles et des choix que vous imposez, car les documents mis en débat n’avaient pas été portés à la connaissance des habitants, ni le PLH (plan local de l’habitat), ni le bilan du PADD (plan d’aménagement et de développement durable), ni le plan de zonage, ni le nouveau règlement, c’est à dire l’essentiel de la révision.
Les élus de l’opposition n’ont même pas pu avoir un exemplaire des annexes, simplement consultables en mairie 8 jours avant le conseil municipal. Nous avons été systématiquement écartés de toutes les réunions auxquelles même les associations et les différents acteurs du territoire ont pu être invités.

Rien de nouveau n’a été transmis aux habitants depuis juillet, pas même un résumé des nouveaux aspects réglementaires auxquels leur terrain seront soumis après la révision du PLU, par la diffusion d’une brochure par secteur de zonage dans les boîtes aux lettres par exemple comme nous l’avions demandée.

Les conseils de quartier n’ont pas été consultés depuis sur le contenu réel du PLU.

Un rappel des remarques que nous avions formulées sur le nouveau PLU :


Nous avons noté qu’autour de la place Camélinat, le terrain de l’annexe Barrault a bien basculé en zone UD (immeubles) et n’est plus en US (équipements) mais l’espace autour du collège Le Parc constituant le legs PECORONI est lui aussi en zone UD.

Nous avions raison de nous inquiéter, pour preuve la délibération n°64, déposée sur table ce soir et que nous venons de découvrir, qui vend au promoteur ce legs normalement réservé à usage scolaire et périscolaire conformément aux volontés du donateur (logement d’instituteurs, terrain de jeux ou de sport, construction de classes, piscine, gymnase….) et le rachat en septembre 2014 du pavillon jouxtant le collège, propriété de la famille de la première adjointe. La vente du Legs PECORONI à un promoteur signifie la construction d’immeubles, qu’il n’y aura donc pas d’extension du Collège Le Parc et pas de regroupement des classes sur un même site.

Concernant le terrain de la Croix blanche, que deviennent les 8 chênes centenaires ? Ont-ils vraiment disparu de la liste des arbres remarquables. Oui ?

Rue de Pimodan, le redécoupage entre la zone UA/ UD est bizarrement justifiable?

Le secteur autour du Centre administratif et de la mairie est prévu en zone UD soit des  constructions de R+4. Pour quel projet?
Pour la zone du collège Christine de Pisan, une partie du foncier n’était pas en zone  US, la correction pour la reconstruction a été visiblement prise en compte après mon intervention au Conseil municipal de juillet.

Le centre nautique n’est plus en zone US équipement, mais en zone sur laquelle on peut construire jusqu’à R+4, vous confirmez donc que vous préparez la vente du terrain à un promoteur, et détruisez l’un des fleurons du patrimoine de notre ville, le stade nautique de Coursailles.

Le terrain de la rue de Toulouse destiné à la crèche n’est pas en US, ce qui implique l’abandon définitif de tout équipement public !

Le terrain du CTM (centre technique municipal) transformé en zone d’habitat. Vous confirmez là encore des possibilités de constructions, cela veut-il dire que vous prévoyez de construire du logement en sacrifiant l’implantation des services municipaux, voirie, espaces verts et les serres sur ce site ?
PSA est en UH 28m, c’est donc l’affirmation de votre projet de construire du logement sur ce site, mais le plus inquiétant c’est la zone UHa en face de O’Parinor qui laisse des possibilités jusqu’à plus de 40m. On voit bien la volonté que vous aviez inscrit dans votre vœu au sujet sulfureux des jeux olympiques à Aulnay disparu depuis, comment imaginer faire vivre des milliers d’habitants sous le bruit des avions du Bourget.

Concernant les emplacements réservés pour les futurs équipements scolaires, nous n’avons pas repéré sur les cartes d’emplacements pour de nouveaux établissements.
Avec l’augmentation de la population, dans le diagnostic du PLH, il était prévu la construction de 12 établissements primaires supplémentaires mais où sont les réserves foncières pour cela? Par contre l’un des emplacements réservés rue du clocher a disparu et à cela s’ajoute aujourd’hui la disparition du Legs PECORONI vendu au promoteur, à la spéculation.

Les arbres du 22 rue Paul Langevin ne seraient plus protégés et risquent d’être abattus. Si c’est le cas, je vous invite à aller l’annoncer de vive voix au propriétaire riverain âgé de plus de 80 ans, lui qui a subi ces dernières année, inondation, cambriolage et incendie de sa belle demeure, reconstruite à neuf l’an dernier. Il est venu à l’enquête publique pour se rassurer, je ne sais comment il va réagir avec son épouse.

Votre projet est maintenant très clair, densifier très fortement et donc augmenter la population à plus de 100.000 habitants, ce n’est pas le langage que vous teniez dans vos promesses électorales de mars 2014, il vous est visiblement facile de tenir certaines de celles-ci, alors que d’autres décisions sont aujourd’hui diamétralement opposées aux promesses faites.

Vous reprenez par contre les principes d’aménagement que nous avions mis en avant tels que la densification le long de certains axes, autour de la gare du RER B et de la future gare du Grand Paris, les chemins de Mitry le Princet, mais nous confirmons qu’il y a une différence majeure entre notre politique et la vôtre, c’est cette volonté que vous avez de vouloir densifier massivement sur le nord de la ville et en particulier sur le terrain de PSA et que vous ne voulez pas de la mixité sociale et territoriale. Vous aviez donc prévu de concentrer à nouveau au nord de la ville l’ensemble de l’habitat social.

Nous avions souligné ce mauvais choix, le Préfet émet les mêmes réserves.

Pourtant nous avons fait la démonstration pendant notre mandat que la mixité sociale, territoriale est possible, pour exemple l’opération rue Anatole France – rue Jules Princet. Lorsque qu’on veut, dans de petites unités, imposer la diversité du type de logement, avec de l’accession  et de l’habitat social, ça marche, mais bien-sûr pour cela il faut vouloir l’imposer au promoteur.

Nous avons le devoir de vous rappeler ici que près de 9.000 demandeurs Aulnaysiens de logements sociaux sont toujours en attente d’une réponse, et ne rien prévoir pour eux avant 2021, c’est contraindre ces habitants à quitter la ville ou à continuer à vivre dans des conditions de suroccupation dramatiques et scandaleuses.

Aulnay mérite mieux, ses habitants ont besoin de lien, de mieux vivre ensemble, de respect et d’ambition. Ce n’est pas l’esprit de cette révision et donc nous votons contre ce nouveau PLU.

Guy CHALLIER

Commenter cet article