Dans notre département, la campagne de la honte pour la chasse aux électeurs du FN

Publié le par Laurent Comparot

Dans notre département, la campagne de la honte pour la chasse aux électeurs du FN

Mis à mal par son échec au premier tour de ces élections régionales avec le pire score des huit département de l'Île-de-France, Bruno Beschizza qui était tête de liste de la liste de Valérie Pécresse en Seine-Saint-Denis est bien un sarkozyste décomplexé.

Privé de réserves dans l'électorat de la droite républicaine, le maire d'Aulnay-sous-Bois est prêt à tout pour effacer son échec au premier tour de ces élections régionales y compris à draguer les électeurs du Front National. L'appareil militant de la droite sequano-dyonisienne est donc parti draguer l'électorat frontiste sans complexe aucun comme en témoignent ces affiches au message affligeant qui salissent notre département.

« Le PS est en tête sur le département. Voter FN au second tour, c’est voter Bartolone » - Bruno Beschizza

Pas sûr que ce message soit partagé par l'aile modérée de la Droite, ni par les partis partenaires de LR (ex-UMP) peu enclins à s'engager dans une stratégie perdante d'extrême-droitisation.

Quant aux caciques du FN, il est pas sûr qu'ils trouvent la blague très drôle et pourraient faire regretter à Bruno Beschizza ses manoeuvres désespérées pour garder le leadership de la droite en Seine-Saint-Denis.

Commenter cet article

carlier 07/12/2015 18:17

Beschizza a du mal à reprendre à son compte les arguments de Pécresse. Allez savoir pourquoi ? Hier le tweet de Pécresse à 20 h repris par les portes paroles sur les ondes TV/radios : "Personne ne peut prétendre résoudre vos problèmes sans s’investir à temps plein. Moi, je ne cumulerai pas. Je renoncerai à tout autre mandat."
C'est pourtant un bon argument. Mais Beschizza ne veut pas s'investir à temps plein ni à la mairie, ni au département ni à la région. Ce n'est pas une information.