Pas de village olympique pour Aulnay-sous-Bois

Publié le par Laurent Comparot

Pas de village olympique pour Aulnay-sous-Bois

C'est une mauvaise nouvelle pour Bruno Beschizza maire d'Aulnay-sous-Bois : notre ville n'a pas été retenue pour accueillir l'hypothétique village olympique des Jeux Olympiques de Paris en 2024. Comme cela était pressenti, le site retenu sera bien situé dans le département de la Seine-Saint-Denis. Les trois derniers sites destinés à accueillir les athlètes encore en lice sont Bourget-Dugny, Pleyel-L'Île-Saint-Denis et Pantin- Est ensemble.

On se rappelera que Bruno Beschizza et la majorité de droite du conseil municipal avaient fait miroité aux Aulnaysiens l'arrivée prochaine du village olympique sur le site de l'ancienne usine automobile PSA. Nous avions révélé à nos lecteurs qu'il s'agissait d'un pur effet d'annonce aucun dossier sérieux et ficelé n'existant sur le sujet. Par ailleurs, le site présenté par Bruno Beschizza était sans doute à géométrie variable passant allègrement de 170 à 180 hectares (la superficie réelle étant de 168,5 hectares), voire à 300 hectares comme évoqué par le SEAPFA aussi présidé par Bruno Beschizza ce qui aurait impliqué la destruction d'autres zones (Parc Ballanger ? Parc du Sausset ?).

L'opposition de gauche avait refusé de se livrer à une vaine concurrence avec d'autres territoires du département de Seine-Saint-Denis qui avaint eux travaillés sur des propositions sérieuses susceptibles de tenir la route. Ces élus responsables et clairvoyants avaient ainsi refusé de voter le voeu proposé par la majorité de droite au conseil municipal du 27 mai dernier, décision qui avait provoqué la colère de Bruno Beschizza. Sa première adjointe Séverine Maroun s'était encore une fois distinguée par ses propos outranciers et irrespectueux en accusant sur son compte Twitter la Gauche de se livrer à de l'Aulnay Bashing, c'est à dire de vouloir nuire aux intérêts de la ville.

Encore une fois, les analyses d'Aulnay Autrement se sont révélées exactes en mettant en évidence l'impréparation du dossier de candidature aulnaysien et en soulignant l'amateurisme des responsables politiques en charge du dossier, à commencer par le maire, Bruno Beschizza pour ne pas le nommer. C'est encore et hélas pas le dernier fiasco de cette équipe coupée des réalités qui mène notre ville à la dérive.

A l'heure des sacrifices financiers demandés à la population aulnaysienne, on ignore combien aurait finalement coûté aux contribuables aulnaysiens cette mascarade olympique simplement destinée à l'autopromotion politique de monsieur Bruno Beschizza. 

Commenter cet article