La Police et le mépris

Publié le par Laurent Comparot

La Police et le mépris

L'importante manifestation des parents d'élèves qui a eu lieu samedi dernier a pris une tournure bien particulière. Une nouvelle fois, les enfants et parents d'élèves réclamaient comme depuis des mois la mise en place d'activités périscolaires de qualité, c'est à dire la simple application de la réforme des rythmes scolaires telle qu'elle est appliquée dans toute la France... sauf à Aulnay-sous-Bois.

Cette fois-ci, outre le mépris et l'arrogance sans cesse affichés par les élus de la majorité municipale depuis des mois, les manifestants ont été reçu par des forces de police censées les dissuader d'occuper symboliquement la salle des mariages. Une attitude irresponsable et disproportionnée opposée à des enfants et parents d'élèves qui protestaient pacifiquement.

Par ailleurs, on apprend de source sûre que les manifestants ont été filmés sans aucune autorisation préalable par des membres du cabinet du maire Bruno Beschizza, cabinet dirigé par Hubert Espiasse. A cette heure, on ne connaît pas la teneur de ces images illégalement captées, ni leur utilisation finale. Néanmoins, monsieur Espiasse qui était à Corbeil-Essonne le directeur général des services de Serge Dassault devra s'expliquer sur ces agissements.

Profiter de la réforme des rythmes scolaires pour développer une aide individualisée pour les enfants en difficulté et développer pour tous les activités favorisant la réussite scolaire

Promesse électorale de Bruno Beschizza

Les promesses électorales de Bruno Beschizza ont moins d'un an et force est de constater que comme dans de nombreux domaines les aulnaysiennes et aulnaysiens ont été trompés.

Le volet financier de la non-application de la réforme des rythmes scolaires est à ce jour loin d'être clair. On ne sait pas si la ville a reçu les dotations publiques et si c'est le cas à quoi on servit ces sommes qui approcheraient le million d'Euro. La seule certitude est que les écoliers aulnaysiens n'en ont pas bénéficiés.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article