Adieu Chimulus

Publié le par Aulnay Autrement

Adieu Chimulus

Chimulus est mort le 17 septembre dernier. De son vrai nom, Michel Faizant, il était le fils de Jacques Faizant, icône du Figaro.

Quand j’ai compris que c’est Cabu que mon père aurait aimé avoir comme fils (il admirait beaucoup Cabu), je me suis dit (bêtement) “tiens je vais faire du dessin politique et un peu de gauche pour le séduire”. Peine perdue, alors j’ai été à gauche toute pour l’emmerder.

Dessinateur prolifique et rapide (il pouvait pondre un dessin quelques minutes après la connaissance d'une nouvelle), il avait travaillé pour Le Journal du Dimanche, Elle, Paris Match, Télé 7 jours, Marianne, Télé Magazine, Presse-Océan, La Tribune, Siné Hebdo et aussi sur le site satirique en ligne Urtikan.net.

Ses dessins étaient souvent irrespectueux, cinglants, et drôles. Certains de ses dessins ont illustré par le passé les articles du blog Aulnay Autrement.

Nous tenions à lui rendre hommage. Allez un petit dernier pour la route...

Adieu Chimulus

Publié dans libre expression, Chimulus

Partager cet article

Aulnay-sous-Bois en vidéo : "le Forum du Beschizza"

Publié le par Laurent Comparot

Plus de 82.000 habitants, plusieurs centaines d'associations mais non, un seul aulnaysien passe en boucle jusqu'à l'overdose dans cette vidéo officielle de la ville consacrée au dernier forum des associations. Ce n'est plus la vidéo du Forum des Associations mais bien celle du "Forum du Beschizza" !

Partager cet article

La cession du Centre d'affaires : pas forcément une bonne affaire pour la ville

Publié le par Laurent Comparot

La cession du Centre d'affaires : pas forcément une bonne affaire pour la ville

Monsieur Raphaël K. est un président heureux. Lors du conseil municipal de mercredi soir, à l'issue du vote de la délibération n°43, la société qu'il dirige va acquérir le centre d'affaires sis 131 Avenue Jacques Duclos jusqu'à présent propriété de la Ville d'Aulnay-sous-Bois. Le centre d'affaire "Europe" d'une superficie utile de 1670 m2 situé sur une parcelle de 4182 m2, le tout estimé à 1.920.000 € par les services de France Domaine sera vendu au prix de 1.730.000 € ce qui est bien dans la marge légale de négociation de 10 % prévue par la loi.

Si on ne peut contester les termes de la vente tout à fait légaux, on peut se poser de l'opportunité dans le temps de cette vente. En effet, dans quelques annnées, la nouvelle station aulnaysienne du métro du Grand Paris sera édifiée au pieds même de cet édifice et nul doute que la valeur de cet édifice de fait sera multipliée par trois ou quatre. Dans le même temps, les taux n'ont jamais été aussi peu élevé, le taux légal étant tombé à 1,01 % au premier semestre 2016. Un taux qui est bien loin de la valeur potentielle à moyen terme de ce bien. De plus, ce bâtiment est relativement récent et est loin d'être désaffecté car il est essentiellement occupé par le Pôle Emploi ce qui garantit une rentrée de loyer.

Certes, gérer un tel édifice ne rentre peut-être pas dans le cadre de la gestion publique de notre collectivité mais notre ville dispose de structures sans doute plus adaptées comme la société d'économie mixte pour le faire.

On peut que déplorer cette cession qui traduit une gestion à court terme. D'une manière générale, le patrimoine municipal n'a pas vocation à financer les dépenses courantes de notre ville ou à permettre de boucler le budget. Le patrimoine de la ville demande à être géré de manière dynamique et dans des perspectives à long terme afin d'en optimiser l'usage ou la valeur. Comme on a coutume de le dire, en bon père de famille.

La cession du Centre d'affaires : pas forcément une bonne affaire pour la ville

Partager cet article

Conseil municipal : pourquoi les élus d'opposition doivent être respectés

Publié le par Laurent Comparot

Conseil municipal : pourquoi les élus d'opposition doivent être respectés

Aulnay Respectueuse clamait lors de la campagne des élections municipales les colistiers de l'actuelle majorité municipale. Une belle intention mais aussi peut-être un voeux pieux.

Car qui dit majorité municipale implique aussi l'existance d'une minorité en l'occurence l'opposition municipale elle aussi légalement issue du verdict des urnes.

La loi ne distingue pas de hiérarchie parmi les membres du conseil municipal. Il y a bien sûr un maire élu par ses pairs qui ensuite donne ou pas délégation aux autres membres du conseil municipal. Mais sauf erreur de ma part, il n'y a pas de conseillers municipaux de première classe, ni de conseillers municipaux de second classe. D'ailleurs, chaque conseiller municipal reste libre dans le cadre de son mandat d'accorder ou de ne pas accorder son soutien au maire élu, de voter ou pas voter une délibération ou de s'abstenir. Ni le maire, ni leur groupe d'élus ne peuvent contraindre ses choix et votes et encore moins de le "démissionner".

Ainsi dans les textes et donc dans la pratique, les élus de la majorité et les élus de l'opposition doivent pouvoir bénéficier des mêmes droits dans l'exercice de leurs mandats. La ville d'Aulnay-sous-Bois est astreinte à ces règles. Les 10 élus de l'opposition doivent être logés à la même enseigne que les 43 élus de la majorité. En qualité d'élus issus du suffrage universel, ces élus assurent la représentation de la population, exercent un travail de préparation pour le conseil municipal ou les commissions et organismes divers dans lesquel ils siègent. Ils participent à des débats ou apportent un éclairage différent. Sauf erreur de ma part, il n'existe donc aucune raison pour laquelle ils soient sous-considérés, ni cadre légal. Il n'existe donc pas de raison valable pour que leurs photographies soient absentes du site de la ville comme c'est hélas le cas actuellement (sans doute une omission du service communication). Pas plus qu'il n'existe donc de raison valable pour que qu'ils ne soient pas avisés (et conviés) dans des délais raisonnables des temps forts de la ville que ce soient des cérémonies, inaugurations, manifestations culturelles, sportives ou autres, ni que les informations nécessaires à la compréhension des délibérations à voter en conseil municipal ne leur soient pas communiquées dans les délais légaux.

J'aimerais croire que toutes les dispositions ont été prises et suivies d'effet pour les élus d'opposition d'Aulnay-sous-Bois bénéficient des mêmes droits et prérogatives que leurs collègues de la majorité et ce dans l'esprit de la loi républicaine. Ils doivent pouvoir assurer au mieux leur travail d'élus en charge de la bonne gestion des affaires de notre ville et garantir ainsi le fonctionnement de la démocratie au niveau local.

Partager cet article

Trop top les journées du patrimoine d'Aulnay !

Publié le par Laurent Comparot

Trop top les journées du patrimoine d'Aulnay !

On rappellera que le thème de ces Journées Européennes du Patrimoine est "Patrimoine et Citoyenneté".

Et dire que vos impôts servent aussi à payer les gens qui organisent cela !

Publié dans Misérable

Partager cet article

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>