Chaleurs extrêmes : les bons réflexes

Publié le par Aulnay Autrement

Météo France a lancé un avis de vigilance météorologique de fortes chaleurs pour 36 départements. De l'air très chaud remonte sur la France dans un flux de secteur sud. Cette vague de chaleur se prolongera jusqu'au moins jeudi.

Nous vous rappelons les comportements à adopter en cas de fortes chaleurs.

Chaleurs extrêmes : les bons réflexes

Les risques

* Chacun d'entre nous est menacé, même les sujets en bonne santé.
* Le danger est plus grand pour les personnes âgées, les personnes atteintes de maladie chronique ou de troubles de la santé mentale, les personnes qui prennent régulièrement des médicaments, et les personnes isolées.
* Chez les sportifs et les personnes qui travaillent dehors, attention à la déshydratation et au coup de chaleur.
* Veillez aussi sur les enfants.
* Les symptômes d'un coup de chaleur sont : une fièvre supérieure à 40°C, une peau chaude, rouge et sèche, des maux de tête, des nausées, une somnolence, une soif intense, une confusion, des convulsions et une perte de connaissance.

 

 Les conseils de comportement

* En cas de malaise ou de troubles du comportement, appelez un médecin.
* Si vous avez besoin d'aide, appelez la mairie.
* Si vous avez des personnes âgées, souffrant de maladies chroniques ou isolées dans votre entourage, prenez de leurs nouvelles ou rendez leur visite deux fois par jour. Accompagnez les dans un endroit frais.
* Pendant la journée, fermez volets, rideaux et fenêtres. Aérez la nuit.
* Utilisez ventilateur et/ou climatisation si vous en disposez. Sinon essayez de vous rendre dans un endroit frais ou climatisé (grandes surfaces, cinémas...) deux à trois heures par jour.
* Mouillez-vous le corps plusieurs fois par jour à l'aide d'un brumisateur, d'un gant de toilette ou en prenant des douches ou des bains.
* Adultes et enfants : buvez beaucoup d'eau, personnes âgées : buvez 1.5L d'eau par jour et mangez normalement.
* Ne sortez pas aux heures les plus chaudes (11h-21h).
* Si vous devez sortir, portez un chapeau et des vêtements légers.
* Limitez vos activités physiques.

Publié dans santé

Partager cet article

Grèves : des dédommagements minorés, tardifs et partiels

Publié le par Aulnay Autrement

Grèves : des dédommagements minorés, tardifs et partiels

C'était une demande des associations de voyageurs Fnaut, "plus de trains" et "Sadur". Il y aura bien des dédommagements pour les voyageurs usagers des trains d'Île-de-France qui ont subi les perturbations suite aux grèves de mai et juin 2016.

Un remboursement à retardement

Prompte à se plaindre des grèves et du non-respect du service minimum par la SNCF, Valérie Pécresse ne s'est pas précipitée pour accélérer le remboursement des usagers. Alors que pendant les grèves de 2014, tous les détenteurs d'abonnement s'étaient vus offrir un rabais en compensation et dès le mois suivant, c'est cette année un autre dispositif qui a été conjointement mis en place la SNCF et le STIF dirigé par Valérie Pécresse.

Un montant minoré, sélectif et tardif

Les associations d'usagers avaient demandé un remboursement de 50 % de l'abonnement mensuel du Pass Navigo des usagers touchés par la grève, soit 35 € par usager.

Le montant retenu par Valérie Pécresse et la SNCF est de seulement 20 € et sous conditions.

Cette année, le remboursement n'est pas automatique et est soumis à conditions. Ainsi, tous les usagers ne bénéficieront pas tous de remboursements, seuls sont concernés les voyageurs dont le domicile est situé sur une ligne sur laquelle le service minimum n'a pas été effectif. Une condition qui semble bien restrictive au regard des faits et usages des voyageurs franciliens. Sont par exemple exclus, les usagers de la ligne K sous prétexte qu'ils auraient dû utiliser les trains du TER Picardie !

Enfin, le dédommagement sera bien tardif avec pour certaines catégories d'abonnés des remboursements en novembre ou décembre 2016.

Un dispositif complexe et pas automatique

le dispositif de remboursement n'est pas automatique mais nécessite une inscription sur un site internet dédié. Autant dire qu'une fois encore tout est fait pour minorer le nombre de bénéficiaires à ce dédommagement.

Le dispositif exlut une partie des multi-usagers

En prenant comme repère la ligne desservant uniquement le domicile, le dispositif considère que les usagers impactés sont des usagers utilisant un seul type ou une seule ligne de transport. Pourtant, pendant, ces grèves ont pu toucher des voyageurs utilisant des lignes sans graves perturbations et d'autres pour lesquelles le trafic a été très perturbés voire inexistant. C'est bien le principe lié à la mise en place du Pass Navigo Unique qui permet aux usagers franciliens de plus en plus mobiles de voyager partout dans le région non-obstant du nombre de modes de transports collectifs et de lignes utilisés.

Grèves : des dédommagements minorés, tardifs et partiels

Sur quel site demander votre dédomagement :

La demande de dédommagement doit être effectuée à partir du 27 juillet jusqu'au 15 octobre 2016 sur le site mondedommagement.transilien.com

Conditions du dédommagement :
- Avoir un forfait Navigo Annuel ou un forfait imagine R actif en mai ou en juin 2016 Ou avoir acheté un forfait Navigo Mois ou Navigo Solidarité Mois en mai ou en juin 2016. 
et

- Résider dans l’une des communes rattachées à une gare appartenant aux lignes concernées par le dédommagement : les lignes B, C, D, E, H, N, P, R, U (entre Versailles et La Verrière) et T4.


Montant du dédommagement :
- Navigo Annuel : remboursement de 20 € quel que soit le zonage
- Imagine R : remboursement de 10,6 € 
- Navigo mois : remise de 20 €, quel que soit le zonage, à valoir sur le prochain rechargement mensuel identique à partir d’octobre 2016 et jusqu’à fin 2016
- Navigo Solidarité Mois : remise de 5 €, quel que soit le zonage, à valoir sur le prochain rechargement mensuel identique à partir d’octobre 2016 et jusqu’à fin 2016.
Date du remboursement :
- Pour les forfaits Navigo Annuel et imagine R : dans le mois qui suit la demande si vous réglez votre abonnement par prélèvement automatique, en novembre 2016 si vous avez payé au comptant. 
- Pour les forfaits Navigo Mois et Navigo Solidarité Mois, la réduction est valable lors de votre prochain achat identique à partir d’octobre et jusqu’en décembre 2016.

Partager cet article

Les remerciements de Moussa Sissoko aux Français... et aux Aulnaysiens

Publié le par Aulnay Autrement

A vous tous,
L'Euro s'est terminé hier soir. Malheureusement il ne s'est pas terminé comme nous l'espérions, comme vous l'espériez tous. Nous avons senti le soutien incroyable et magique des Françaises et des Français. Comment ne pas prendre le temps de vous remercier, tous.
Je tiens tout d'abord à remercier les Aulnaysiennes et Aulnaysiens pour leur soutien sans faille. Aulnay-sous-Bois, dans mon histoire, est mon point de départ, c'est de là que tout est parti, et jamais je ne l'oublierai ! Mon attachement et ma reconnaissance pour MA ville sont éternels. Je n'oublie aucun de vos visages, vous êtes dans mon cœur, tous.
A ma mère, mon père, mes sœurs, mon neveu. Ils sont mon cercle premier, ma protection, mon bonheur, ma fierté, le cercle de mon amour. Leur soutien indestructible me rend heureux et serein. Je vous aime, tous.
A mon fils que j'aime sans limite, Kaïs. Il est la source de ma force, de ma motivation, de mon énergie. Son affection, sa gentillesse et son amour sont les moteurs de ma vie. Un jour il sera un homme. Aujourd'hui comme demain, il restera mon bébé.
A mes éducateurs, mes entraîneurs, d'Aulnay-sous-Bois, au Red Star en passant par Toulouse et Newcastle. Vous m'avez enseigné le football, le respect, la discipline et l'amour du jeu. J'ai une pensée pour vous tous.
A mon agent, mon confident, mon oncle, Bakari Sanogo. Toujours là pour moi depuis petit. Son énergie et sa bienveillance me comblent. Merci à lui et son associé Seran Diabaté d'être à mes côtés.
A mon club de Newcastle qui m'a permis de progresser et de découvrir le championnat anglais. A ses fans extraordinaires qui m'ont toujours soutenu. Je leur dis merci à tous.
Enfin, aux Françaises et aux Français qui nous ont permis de réaliser ce beau parcours. Ces visages, ces sourires, ces encouragements, cette gentillesse seront à jamais gravés dans ma mémoire. Vos messages que vous avez pris le temps de m'envoyer ici, sur les réseaux sociaux m'ont touché. Soyez-en à jamais remerciés car ils sont les ruisseaux qui demain feront le fleuve de nos victoires. Le mot merci est trop faible pour vous le transmettre car vous nous avez procuré bonheur et émotion. Merci à tous !
Nous n'avons pas gagné le titre. Mais j'espère que notre équipe a gagné votre confiance et vos cœurs. C'est pour nous aussi l'une des plus belles victoires de cette Euro2016 !
Moussa Sissoko.

Facebook

Compte Facebook Moussa Sissoko

Compte Facebook Moussa Sissoko

Publié dans Euro 2016

Partager cet article

Finale de l'Euro : le boulevard de Strasbourg partiellement privatisé

Publié le par Laurent Comparot

Finale de l'Euro : le boulevard de Strasbourg partiellement privatisé

Dans un précédent post, nous nous étions étonné de l'absence de lieux de rassemblement et de mise en place d'écrans géants dans notre ville, contrairement à ce qui se faisait traditionellement dans notre ville.

Pourtant, ce dimanche soir, il y avait bien un dispositif municipal prévu (mais non communiqué ?) avec la neutralisation partielle du boulevard de Strasbourg entre la rue de Pimodan (boucle Nord) et la place du Général Leclerc : installation de barrières sur l'espace public, neutralisation de places de stationnement, présence permanente d'agents de surveillance de la voie publique (ASVP) et de policiers municipaux.

Pourtant, aucune manifestation publique sur place mais bien la retransmission de ce match de finale de l'Euro 2016 dans deux lieux privés ! Une bonne nouvelle pour les 100 à 150 personnes présentes, heureux VIP d'une ville comptant plus de 80.000 habitants.

Et bien sûr absolument rien dans les autres quartiers de la ville.

A part cela, Moussa Sissoko, l'ancien gamin de la Rose-des-Vents a été l'homme du match même s'il a échoué dans la finition.

 

Partager cet article

Bruno Beschizza peut-il encore peser sur le dossier EuropaCity ?

Publié le par Laurent Comparot

Bruno Beschizza peut-il encore peser sur le dossier EuropaCity ?

Le très contreversé projet Europacity continue de diviser. Les dirigeants politiques de Seine-Saint-Denis s'étaient unanimement prononcés contre le projet, toutes tendances politiques confondues. La situation est inverse pour le département du Val d'Oise où sera contruit réalisé ce projet.

Une posture personnelle

Pour sa part, Bruno Beschizza s'est toujours prononcé contre EuropaCity qui met en danger nombre de grands centres commerciaux de la zone dont Aéroville ou encore O'Parinor, mais n'a pas su s'agréger aux autres opposants au projet pour peser efficacement. Ainsi, il est en guerre permanente contre l'exécutif départemental avec lequel il aurait pû s'associer. Même au sein de la ville, il a encore une fois joué sa carte personnelle, sans associer les autres élus locaux, ceux de sa majorité et ceux de l'opposition, et encore moins le millieu associatif et l'ensemble de la population. Il est tout de même singulier qu'un véritable débat contradictoire n'ait pas eu lieu localement alors que ce projet qui va coûter près de 3 milliards d'euros dont environ 1 milliard pour les seuls dépenses d'infrastructures va peser de façon conséquente et longtemps sur le développement urbain et économique de la ville. Le projet est situé en bordure nord de la commune. Notre ville va donc se situer de facto dans l'immédiate orbite d'EuropaCity, sans qu'on puisse du fait de son gigantisme en limiter les effets en terme économiques, environnementaux ou urbanistiques.

Bruno Beschizza désavoué et isolé

Tête de liste et le chef de file de la droite aux dernières régionales, leader de la droite aux élections départementales, Bruno Beschizza pensait s'imposer contre le projet. C'était sans prendre en compte Valérie Pécresse et le reste de l'exécutif régional. Le soutien quasi-inconditionnel au projet EuropaCity de l'exécutif régional mené par Valérie Pécresse est un véritable désaveux pour Bruno Beschizza. On pouvait s'attendre à une position plus neutre ou du moins plus réservée de la Droite régionale, ne serait-ce que sur le financement du projet, le promoteur Immochan (filiale du Groupe Auchan) ayant trouvé in extremis un partenaire financier, le groupe chinois Dalian Wanda qu'en février dernier. Le conseiller régional Bruno Beschizza semble ne pas avoir porté les revendications du maire Bruno Beschizza, et surtout ne semble pas avoir vu venir ce coup de Jarnac de Valérie Pécresse que constitue le soutien de la Région Île-de-France à EuropaCity.

Au-delà de la gesticulation et de la communication tout azimut, force est de constater qu'il s'agit d'un nouveau revers pour Bruno Beschizza. Encore une fois, la gestion du dossier s'avère défaillante, illustration parfaite et désormais récurrente de la méthode Beschizza qui commence en fanfare et finit en déroute.

 

- 0 -

 

A part cela, vous avez encore quelques heures pour vous prononcez contre (ou pour) ce projet coûteux, délirant et dépassé qui risque bien d'enrichir la trop longue liste des GTI (Grands Travaux Inutiles).

Il vous suffit de vous d'aller sur le site dédié de la Commission Nationale du Débat Public.

Partager cet article

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>